Valérie Colin-Simard : « Dites oui à la vie !»

Le 27-04-2010 dans Conseil de pilotage

Un parcours professionnel n’est jamais linéaire. Surtout quand on est une femme !  Souvent parsemé d’embuches et de doutes, il peut prendre des directions opposées, des chemins sans issues et même, des routes embourbées. Mais, au final, quelles que soient les difficultés, nous finissons presque toujours pas nous y retrouver.  Psychothérapeute, auteur de 6 ouvrages dont « Quand les femmes s’éveilleront« , Valérie Colin-Simard a « longtemps eu le sentiment de nager à contre courant, d’être le vilain petit canard ».

Qui ? Valérie Colin Simard
Age ? 49 ans
Fonction ? Psychothérapeute et écrivain
Où ? Paris
Type : La bienveillante

Eduquée pour réussir

valerie colin simard 144x300 Valérie Colin Simard : « Dites oui à la vie !»

valerie colin simard

Elevée par une maman pionnière du féminisme, Valérie met très vite sa sensibilité féminine au placard pour se dévouer corps et âme à son destin professionnel.  « Pendant des années, j’ai été dressée pour réussir ! ». Même, si, encore enfant, cette femme de tête aspire à devenir « médecin du cerveau », elle suivra très vite les traces de sa mère,  journaliste. Après des études d’Hypokhâgne et une licence d’Histoire, Valérie intègre donc le Centre de Formation des Journalistes, rue du Louvre à Paris. Son travail et son intelligence paieront rapidement. A la sortie de l’école, la chaîne Canal +, qui démarre alors son épopée, la recrute. Valérie présentera la revue de presse chaque jour à 7h45 avec Michel Denisot dans la première émission de télévision du matin. « Socialement, c’était très satisfaisant. Mais au fond de moi, c’était un désastre. Je pleurais tout le temps mais je ne comprenais pas pourquoi ».

Tout recommencer à zéro

C’est à l’âge de 31 ans que Valérie fera, comme elle aime le dire, «  sa révolution ». « Je suis tombée enceinte et j’ai décidé d’arrêter de travailler. J’ai eu envie d’explorer une autre planète ».  D’accro au travail, elle se transformera du jour au lendemain en une Desperate Housewives. 5 années à s’occuper de son fils, à écrire aussi et à entamer une analyse profonde de son être. « Au termes de ces 5 années, j’ai divorcé et je me suis remise à la recherche d’un emploi ». Plus à l’écoute d’elle-même et de ses envies, Valérie Colin Simard deviendra, non sans persévérance et ténacité, critique littéraire. La psychologie prend alors une place de plus en plus en grande dans sa vie. Et c’est vers cette profession que la journaliste se dirige définitivement. Formée à la Guesltat thérapie, Valérie apprécie cette manière d’aider les autres à trouver le bonheur. En 2010, l’auteur de « Quand les femmes s’éveilleront» et « Nos hommes à nu» aspire à plus de « nature ». « J’ai comme projet de construire une maison écologique en Provence». Un endroit rêvé pour trouver l’inspiration et sans doute, se lancer dans l’écriture d’un nouvel ouvrage, destiné à réconcilier les valeurs masculines et féminines…

Voir le site Internet de Valérie Colin-Simard

Vous aimez cet article ? Partagez le !