Revue de presse internet & news Tribune d'expression au féminin

Bloc-notes – Mars 2017

#ConnectHers : un programme en faveur de l’entrepreneuriat féminin

Marie-Claire Capobianco, Membre de Comité Exécutif de BNP Paribas, est convaincue que « l’entrepreneuriat féminin constitue un des leviers du XXIème siècle pour accélérer la croissance de l’économie, particulièrement en France ». Le programme #ConnectHers est une nouvelle illustration pour soutenir activement le rôle des femmes dans l’entrepreneuriat et l’économie française ». Il faut vraiment fréquenter les réseaux professionnels comme réseaux de soutien. La question posée : Quelles sont les causes du moindre développement et croissance des projets de femmes entrepreneures ?

Quelques pistes :

  • La méconnaissance des réseaux professionnels et leur moindre utilisation,
  • L’implication importante dans l’opérationnel, au détriment du stratégique,
  • Un certain manque de confiance en elles qui engendre notamment des réticences vis à vis des dispositifs de financement.
  • Selon la très grande majorité de femmes (69%) exprime un intérêt à s’insérer dans un réseau féminin. En donnant la parole aux talents féminins, la banque d’un monde qui change, désire inspirer et guider toutes les entrepreneures de France.

La France pourrait ainsi gagner 0,4 % de croissance annuelle supplémentaire, si autant de femmes que d’hommes aboutissaient dans la création et le développement de leur projet entrepreneurial.

International Women’s Day !

by Sandrine Fouillé

Cela bouge chez Capgemini #Nantes. Femmes de la Tech, événement créé par Google et co-produit a pour objectif de montrer que les Femmes ont toute leur place dans l’informatique et réussissent autant que leurs homologues masculins. Il célèbre la journée Internationale des droits des femmes avec la communauté des 35.000 femmes et hommes des @WomenTechMakers. Fière d’avoir œuvré pour que cet event ait lieu cette année chez nous à Capgemini.

« Savez-vous rebondir après un échec »

Josyane Halberstam, coach, a organisé un événement : « savez-vous rebondir après un échec ?» Entourée de Jean-Marc Gabon de Peretti et Roger Faciolle, tous deux coachs confirmés, ils ont tenté de dépasser une vision négative de l’échec et au contraire d’en tirer parti, afin d’en faire un tremplin. Et si « L’échec était le début de la réussite ?». L’échec en France gêne fait peur, paralyse, l’entrepreneur se sent dévalorisé. Depuis notre enfance nous sommes tous jugés sur nos résultats et non sur la globalité du travail accompli. Un individu qui a échoué, c’est un homme ou une femme qui a entrepris, et pris un risque, c’est un entrepreneur…

« Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme », Winston Churchill

La journée de la Femme digitale

by Joséphine Goube et Roxane Varza

C’est la troisième édition un grand succès. Partage de savoirs et d’expériences, la journée de la femme digitale valorise avec bienveillance la synergie des talents et la prise d’initiative de femmes et d’hommes. Passion, comment adopter la digitale attitude ? 3600 participant(e)s sous 3 moments forts : Inspiration, respiration, innovation, résolument tournée vers le futur, comment construire un monde plus créatif ? Des passionnés à la recherche d’un monde meilleur.

FBA Femmes Business Angels : les femmes financent les femmes

Catherine Abonnenc, vice-présidente de Communication, s’implique dans la gouvernance et la promotion de l’association, et assure les liens presse digitaux et événementiels. Son objectif, promouvoir le rôle actif des femmes dans l’économie et l’entrepreneuriat. Sa vocation aider la création et l’émergence de start-up. Wimadame a découvert les femmes investisseuses à l’occasion du premier forum de l’investissement au féminin le WINDay mercredi 1 mars.

Pour investir en confiance, les femmes privilégient une démarche collective.

« Business Angels » ou non, les femmes s’entourent pour investir : près de la moitié des Françaises seraient rassurées par les conseils d’un professionnel dans le cadre d’un investissement et 65% des investisseuses préfèrent investir à plusieurs et mutualiser leurs compétences. Le co-investissement apparait donc comme une manière de réduire le risque : être informées, conseillées, investir aux côtés d’autres personnes connues sont autant de gages de confiance dont les femmes ont besoin pour investir sereinement. Comment investir et s’investir autrement, et comment devenir business Angels, ces femmes actrices de la croissance.