Tribune d'expression au féminin

De l’art d’évoluer au féminin

by Charlotte TRIVINI

Dans un contexte de renouvellement des modèles économiques face à la crise d’ordre international que nous connaissons, l’art n’est pas épargné et doit réfléchir à de nouvelles manières de s’exposer et de faire parler de lui.

Ancienne avocate fiscaliste de 31 ans, c’est partant de ce constat et avec beaucoup d’énergie, que j’ai décidé de créer en avril dernier à Paris la Galerie pact.

Passionnée et spécialiste d’art contemporain, mais également intéressée par d’autres domaines comme la philosophie, la technologie, la littérature ou encore le cinéma, je tente d’innover en recoupant mes différents centres d’intérêt autour de l’art.

Le but est le suivant : utiliser les domaines connexes à l’art pour l’enrichir et mieux l’expliquer.

Voici l’étymologie et la philosophie de « pact » :

– pact est l’acronyme du nom de ses deux fondateurs, Pierre-Arnaud (Doucède) et Charlotte Trivini

– pact fait référence à la manière de concevoir chaque exposition comme un pacte artistique. En effet, chaque « show » fait l’objet d’un dialogue enrichissant :

  • Soit avec une oeuvre d’un autre artiste ayant inspiré la série exposée (issue du second marché ou prêtée par une galerie ou un collectionneur, cette oeuvre historique présentée au sein même de l’exposition pourra être une oeuvre d’art contemporain comme d’art moderne, brut, tribal etc.)
  • Soit à travers l’intervention d’une personne extérieure à l’art contemporain, dont le travail ou la réflexion est en corrélation avec le thème de l’exposition. Cette personne vient alors expliquer l’exposition d’après sa vision à elle, voire intervenir dans le cadre d’une conférence, d’une performance ou autre.

Chez pact, on découvre en effet les pionniers d’aujourd’hui qui seront aussi les grands talents de demain.

Le prochain vernissage, dédié à l’artiste américain Ethan Greenbaum (en collaboration avec le photographe Aaron Siskind), se déroulera pendant la FIAC, jeudi prochain 20 octobre 2016 de 18h à 21h, 70 rue des Gravilliers à Paris (75003) et vous êtes toutes et tous les bienvenues.