Edito Tribune d'expression Tribune d'expression au féminin

Edito – Mars, le printemps s’installe, mercredi 8 mars

by Martine ABBOU

Bonjour,

La même petite musique, celle qui a pour vocation de défendre les droits de la femme, des droits souvent bafoués à travers le monde. En Europe, les droits existent mais oui les femmes sont davantage exposées à la pauvreté, à la maladie aux discriminations et aux mauvais usages.

En 2017, le monde du travail s’est beaucoup féminisé, nous le constatons chaque jour dans le réseau de wimadame. Internet, le digital et le numérique participent aussi à rendre plus libre le monde féminin. Capables de maitriser plusieurs vies en même temps, les femmes sont bien une énergie renouvelable. Elles parviennent en plus à intégrer un travail non reconnu, mais réel, des tâches domestiques. Et si tout cela était aussi l’affaire des hommes, des alliés incontournables !

Depuis sa création en 2010, wimadame a fait le choix de s’engager à soutenir et mettre en réseaux les Femmes digitales. Travailler, créer, l’entrepreneuriat un nouvel état d’esprit.
Pour notre réseau « l’entreprenariat est un cri de ralliement. » Nous avons aimé la réflexion d’Howard Stevenson, professeur de la prestigieuse Harvard Business School : « L’entreprenariat est la poursuite d’opportunités sans égard pour les ressources existantes », une définition au fond de travailler.

Pour certains, c’est de la création ou des startups soutenues par le capital risque et des proches, pour d’autres, un nouveau monde. Intra-preneuriat, salariés, auto-entrepreneurs, free-lance, les réseaux féminins et les cercles réservés ont explosé et la France est devenue une réelle terre d’entrepreneuriat au féminin.

Sous l’impulsion de la loi Copé-Zimmermann, les femmes ont fait une entrée remarquée dans les conseils d’administration, mais toujours aussi peu dans les comités exécutifs, véritables lieux de décision.
Il est vrai cependant, l’entrepreneuriat féminin reste peu développé dans la plupart des pays de l’OCDE. En France, la part des femmes est inférieure à 30% dans la création d’entreprise. La préoccupation à l’heure du digital, est de permettre aux femmes de travailler, tout en conciliant vie Privé et Pro.

8 mars, que penser du féminisme actuel ? Plus de cent ans de guerre idéologique, le féminisme a toujours su innover et combattre les injustices faites aux femmes. Qu’en est il de la nouvelle génération ? La parité est à l’honneur ! Cependant à égalité de diplômes, l’écart de salaire mensuel moyen entre les femmes et les hommes est de 19%.
Egalité, parité, à l’époque d’Alexandre Dumas, on clamait « Les hommes et les femmes sont aussi différents qu’une poire et une pomme ». Léon Blum, lui, proclame la liberté des sexes, et « pour militer, encore faut-il être débarrassé de trop de contingences matérielles », s’adressant aux ouvrières et aux bourgeoises. Quant à Simone de Beauvoir, théoricienne importante du féminisme, femme non opprimée, son père lui disait souvent « tu as le cerveau d’un garçon ». Simone de Beauvoir aurait elle rêvé être le fils que son père n’a pas eu ?

En 2017, apparaît « ce désir du même » avec un fait nouveau, si l’on en croit les statistiques de l’éducation nationale, les femmes, en Europe et à l’international, sont mieux scolarisées et plus diplômées que les hommes. Sommes-nous témoins d’une inversion de société où les universités des « fabriques à femmes puissantes ».

Enfin Libre ? Sylviane Agacinski, féministe engagée, celle qui a consacré une bonne partie de sa vie à étudier et réfléchir aux rapports entre les hommes et les femmes a su préserver son existence tout en étant l’épouse de Lionel Jospin, un succès réel. Elle explique aussi dans ses livres, « pourquoi les mères porteuses ne sont pas une bonne idée généreuse, mais un retour à l’esclavagisme » et congeler ses ovocytes, est ce un progrès ?
Et raisonnable « Toujours aux cotés des femmes jamais contre les hommes, avec son chic et sa classe, Sylviane Agacinski n’est-elle pas une femme libre ?

Libre…Etape, par étape bienvenue dans l’univers digital de wimadame.