Edito Tribune d'expression Tribune d'expression au féminin

Edito – Novembre 2016

Bonjour à vous !

Vous avez le privilège de recevoir la seconde NewsRoom mensuelle de wimadame, merci de nous faire part de vos réactions.

Wimadame développe son réseau d’amitié avec des entrepreneur(e)s aux Etats-Unis, et a suivi avec passion les élections du 8 novembre.

Alors ? Rassurez-vous France et Europe, la guerre des clans n’aura pas lieu aux Etats-Unis, même si un grand nombre de citoyens et de citoyennes sont malheureux et encore sous le choc. En revanche, il est évident que des siècles de domination masculine ont conduit finalement aux résultats présents. Que s’est-il passé ?

Hillary Clinton, femme engagée, brillante, et très expérimentée en politique, pourquoi les Américains n’ont-ils pas souhaité avoir une femme à la tête de leur grand pays ?

Hillary cependant n’est pas la première femme candidate aux USA. Il faut remonter en 1872 avec Victoria Woodhull, première femme à se présenter à l’élection présidentielle. Féministe, première « agent de change », militante de l’amour libre, elle a été meneuse du mouvement pour le droit de vote des femmes aux Etats-Unis.

Curieusement il semble aussi que les Américaines jugent Hillary Clinton froide, carriériste et calculatrice. Peu ont voté pour elle car elle n’a pas su mobiliser l’électorat féminin démocrate.

En réalité, certaines féministes, les plus dures, ont trouvé qu’Hillary n’était pas une vraie féministe, qui ne s’est pas assez souciée de la précarisation des femmes et de leur paupérisation en tant que démocrate. D’autres enfin, n’ont pas eu confiance en elle pour diriger l’Amérique.

Les Américains ont-ils fait le choix du père plus que de la mère, en cette période critique dans le monde ?

Il semblerait donc que le succès de Donald Trump soit dû aux votes massifs de dernière minute d’hommes de race blanche, âgés de plus de 40 ans, très peu diplômés, et chassés de leur petite maison achetée à crédit en raison de la crise des subprimes entre 2007 et 2011.

Au-delà de ces questions intellectuelles, la vraie question qui se pose aussi, est comment la presse a-t-elle pu se tromper à ce point et n’a pas pris en compte la véritable colère du peuple Américain ? Pire Donald Trump parle d’une « presse corrompue », incompétente et aveuglée.

Admiré ou détesté, Trump fascine et le don qu’a Trump est d’incarner le rejet des élites et de s’emparer des angoisses de l’Américain moyen, mais pas seulement. Pauvres ou riches, il a séduit aussi par son souhait de relancer l’économie et de baisser les taxes.

Chacun d’entre nous rêve d’un monde meilleur, et on finit par croire qu’il est à notre portée. L’Amérique est un grand pays, et nous vivons finalement une époque incroyable et passionnante, avec une accélération gigantesque des changements.

Immergés dans un environnement ou la démultiplication de l’information modifie nos comportements, les passionnés que nous sommes dans le réseau de wimadame restent bien connectées. La parole digitale de cette NewsRoom contribue à échanger et partager des retours d’expérience dans un climat de convivialité, de bienveillance et d’efficacité.

Vive le réseau, la parole est à vous.