Edito Média

Les mères font des fils, les femmes font des hommes!

Ecrit par Martine Abbou

Que voudra  une femme en 2015?  

Avant… dans les années 50, une femme voulait être une mère et sa vie se jouait à la maison et son action principale était autour de la maison, centrée autour du mari et des enfants. Elle aimait et faisait la cuisine, la couture, et le repassage. Elle était mère, totalement mère et seulement mère. En 1960, la relation couple a été terriblement modifiée avec l’arrivée de la pilule, la mère ne prends plus le pas sur la femme. Cette nouvelle femme ne souhaite plus être dépendante économiquement de son mari et l’homme ne sera plus dépendant lui aussi des actions domestiques de son épouse.

Bref tout est modifié en Europe, les femmes ne sont plus mères à plein temps et surtout ne souhaitent plus seulement être mères. Alors nous nous somme posées la question: voilà plus de 60 ans, le moment le plus important dans la vie d’une femme: c’était La maternité  à 76% comme étant essentiel? Alors quand sera t-il demain?

Nous faisons le pari, que les femmes ne cesseront pas de travailler, même en période de crise,  mais que pour celles qui ne sont pas ambitieuses et avides de pouvoir, elles n’accorderont plus au travail la même valeur.  En un mot! La femme va se rendre  compte qu’il va être plus difficile de réussir son couple que sa carrière. Un enfant sans doute mais plus tard…

Nous, nous faisons le pari du ”  désir de durée dans un couple ” en pensant leur vie autrement.

Le travail, elles veulent toutes comme ils disent travailler, et le travail occupe une place essentielle pour les femmes et aussi les hommes. Chacun a besoin de reconnaissance, de succès et de gagner sa vie! Mais  chacun prends conscience qu’il est presque plus difficile de réussir sa vie de couple que sa vie professionnelle. Sans doute y aura t-il quand même baisse des naissances car il appartient depuis la pilule toujours à la femme de choisir ou non la maternité.

Se marier, gagner sa vie, faire des enfants, leur donner son nom ou prendre le nom de son mari!quel pouvoir et quelle solitude! la féminité n’est elle pas cette attitude qui consiste à prendre en compte le désir de l’homme aimé”

Perla Servan-Schreiber extrait du très beau livre  la féminité de la liberté au bonheur

Laisser un commentaire