Média

l’Europe vous parle t-elle encore?

Ecrit par Martine Abbou

Faites vous partis des déçus sur l’Europe? Comment croire encore en elle? Le dernier plan Juncker signé en mai 2015, pourrait donner une chance concrète à l’Europe. (source Fondation Schuman.) avec ce désir de relance de l’investissement.

Sauver l’Europe? Cette initiative économique, financière mais aussi politique, va t-elle redonner confiance aux citoyens qui doivent comprendre en quoi elle consiste. L’essor de cet appétit que nous avions de devenir des Européens en 1960, est il encore d’actualité?

Certes après la gestion des épisodes de crise aiguë avec la Grèce, la conjoncture économique européenne est passée en second plan. Cependant, les experts notent la baisse des taux d’intérêt, du pétrole, baisse de l’Euro, une meilleure prise en compte des cycles économiques, une source d’amélioration à noter. Ce plan Junker a été cependant présenté rapidement, car il devait répondre aux critiques sur l’inefficacité de l’union. L’histoire de l’Europe n’est pas le plus grand souci des françaises et des Français en 2015. L’Europe est une des cinq parties du monde, très découpée, des plaines des montagnes et les influences marines sont des facteurs essentiels du climat. Vastes forêts, verts pâturage, mers, l’Europe a le devoir devant tant de beautés, de progresser d’innover et de s’armer à organiser pour que toutes les nations trouvent les moyens de régler le problème essentiel, celui de l’humanité. Une mission? Non un devoir. Cette vieille dame, l’Europe possède en elle les outils pour continuer d’assurer la Paix en Europe, et le désir de croire qu’ il fait bon y planter des entreprises.

Si l’histoire de la culture, prenait dans l’éducation, la place centrale, au lieu de l’histoire politique, les nations auraient plus de respect les unes pour les autres et moins de méfiance les unes envers les autres, ainsi la génération montante, ferait preuve de plus d’amour pour les choses de l’esprit et moins d’inclination à la violence. ” Stefan Zweig

Deux nations se partagent la puissance, la France et l’Allemagne vont devoir alors trouver des solutions pour admettre qu’on peut aimer sa patrie, et à coté, en aimer une, tout autant: l’Europe

Oui je suis un européen convaincu, car je le dis aux jeunes, je sais ce que sont le nationalisme, le populisme et la volonté de domination qui a conduit l’Europe au désastre Robert Badinter