Tribune d'expression au féminin

Pour en finir avec les clichés sur les femmes et l’automobile

Ecrit par wimadame

Etude pour le Sénat

Un peu d’humour pour la fin d’année

Les sénatrices Chantal JOUANNO et Christiane HUMMEL vous livrent leur étude au nom de la délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, sur les femmes et l’automobile : un enjeu de lutte contre la précarité, d’orientation professionnelle et de déconstruction des stéréotypes, comme celle des femmes au volant mais plus loin encore.

La délégation recommande donc au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) et à l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) une vigilance particulière à l’égard des publicités télévisées et des affiches publicitaires relatives au secteur automobile afin de prévenir les messages sexistes.

Sensible à la question des stéréotypes et soucieuse de garantir la mixité et l’égalité professionnelles, la délégation soutient, dans le cadre des salons automobiles, le recrutement à parité d’hôtes et d’hôtesses, ainsi que le port de tenues vestimentaires qui ne réduisent pas la femme à un rôle de faire-valoir de l’automobile.

La délégation recommande d’insérer dans les campagnes de sécurité routière des messages relatifs aux différences d’accidentalité routière entre hommes et femmes.

La délégation souhaite qu’un dispositif de réglage manuel en hauteur de la ceinture de sécurité soit généralisé à tous les véhicules, y compris aux modèles les plus économiques, tant aux places avant qu’aux places latérales arrière.

Et enfin, la délégation recommande d’intégrer des modules relatifs aux stéréotypes masculins et féminins dans la formation initiale ou continue des inspecteurs du permis de conduire et des enseignants de la conduite automobile et de la sécurité routière.

Elle estime également que le fait de proposer aux élèves des équipes paritaires d’enseignants doit faire partie des bonnes pratiques des professions de l’éducation routière.

Heureusement, une enquête récente indique une évolution des mentalités, 83 % des hommes se sentant en confiance lorsqu’ils sont passagers d’une femme ! Nous voilà rassurées !

Parallèlement à ces clichés, les femmes ont été très vite identifiées à l’automobile elle-même dans la publicité ou dans les salons, devenant des faire-valoir de la voiture. Je n’ai pas besoin non plus de vous citer des exemples de publicité qui comparent les courbes de la voiture aux formes féminines…

Cependant, il me semble que les femmes sont aujourd’hui moins utilisées comme des arguments de vente que cela était le cas il y a encore quelques années. Par exemple, au salon de Shanghai, les autorités chinoises ont interdit la présence d’hôtesses trop « sexy ». Le commissaire général au Mondial de l’automobile nous a également indiqué que les hôtesses ressemblant à des mannequins sont présentes au cours des journées presse mais que, pour l’ouverture au public, les constructeurs font appel à des personnes formées sur le plan technique afin de pouvoir renseigner les visiteurs.