Tribune d'expression au féminin

Vous avez dit impression 3 D ?

by Joël ROSENBERG

Elle n’est pas simplement un ensemble de technologies, elle ouvre la voie vers un nouvel écosystème industriel, économique, scientifique, social et sociétal.

La fabrication additive (ou impression 3D) s’oppose à la fabrication soustractive où l’on enlève de la matière pour atteindre la forme désirée. Dans la fabrication additive, toutes les pièces sont d’abord conçues de manière totalement numérique avec des logiciels de CAO (conception assistée par ordinateur) 3D puis sont construites par addition de couches successives de matière. Cette fabrication additive trouve déjà de nombreuses applications dans les secteurs aéronautique et spatial, mais aussi le médical, le luxe, etc… Une technologie de haut niveau à des prix acceptables qui va révolutionner tout ce que l’on connait de la conception, voilà un des buts de cette fabrication additive.

« En tant qu’expert en innovation au Ministère de la défense, j’ai été chargé de réaliser un rapport avec la Chambre de commerce de Paris-Ile-de-France et l’institut Boostzone, sur l’impression en 3D en France » porte d’entrée dans l’industrie du 21ème siècle. Nous avons réalisé un état des lieux et un diagnostic de la fabrication additive.

Cette impression 3 D a deux visages, l’un grand public, l’autre industriel. Véritable rupture avec hier sur les modes de conception, de production, de distribution, l’emploi, les modèles économiques, notre rapport met l’accent sur le bouleversement induit par la fabrication additive.

Notre pays n’est pas en avance, mais il regorge de potentiels assez souvent mal exploités faute d’envies et d’espaces pour partager les connaissances, qui donnent tout leur sens aujourd’hui aux plateformes numériques, qui organisent les échanges de savoir et facilitent les rencontres humaines. Mélanger les expériences, les horizons, les gens expérimentés, et la fougue de la jeunesse, c’est le cocktail gagnant de la France pour les années qui viennent

Cet écosystème nouveau se met en place, et représente une opportunité de relocalisation industrielle pour notre pays, d’autant plus que notre main d’œuvre est hautement qualifiée, qu’elle est également très créative.

Nous savons qu’au sein de votre réseau, vous pratiquez les recommandations positives.

Afin de faire face à ces enjeux et donner à la France la possibilité de devenir leader dans la compétition internationale, voilà nos principales recommandations.

  • Solidarité, une stratégie transversale, multisectorielle, à l’image des Etats-Unis.
  • Créer des espaces dédiés à diffuser et réunir les expertises.
  • Intensifier l’innovation dans les technologies de l’impression 3D.
  • Un travail d’équipe, Croiser les collaborations entre recherche développement et design.
  • Renforcer l’offre des écoles et universités en formation initiale et continue.
  • Accompagner les entreprises.
  • Promouvoir une politique européenne en favorisant des rapprochements sur des technologies, des applications ou des services nouveaux.
  • Sensibiliser toutes les générations et tout le pays dans son ensemble.
  • Répondre à l’obsolescence rapide des machines et dépenses par un amortissement fiscal adapté, ce qui a été mis en place dès la remise du rapport.
  • Encourager les dépôts de brevet, et l’implication de représentants de la recherche et de l’industrie dans les processus de normalisation.

Joël Rosenberg, innovateur et entrepreneur dans le Privé et secteur Public.