J’aime ce mois-ci Tribune d'expression au féminin

Portraits sympas…

Ecrit par wimadame

Portraits sympas… de Cécile Morel et Estelle de Sèze
Texte rédigé par Léon Avril

Estelle de Sèze, Co-fondatrice de STUDENT POP

Estelle Anglès est une femme entrepreneuse passionnée et engagée qui a pour ambition de replacer l’humain au coeur de ses batailles. En 2016, elle co-fonde Student Pop, la startup française qui donne du sens au job étudiant. Titulaire d’un triple cursus hypokhâgne /finance /école de commerce, Estelle commence sa carrière professionnelle en tant qu’analyste chez BNP Paribas où elle travaille entre Paris, New York ou encore Sao Paulo. Après 3 ans dans ce milieu compétitif, Estelle décide de tout quitter afin de réaliser un bilan de compétence et apprendre à se découvrir professionnellement. Une remise en question à seulement 28 ans, qui va durer 8 mois et au cours de laquelle elle repart de zéro. Après plusieurs expériences sur divers secteurs, Estelle souhaite lancer une start up autour du job étudiant. Heureux hasard ou coup du destin, elle fait la connaissance de 3 amis entrepreneurs qui réfléchissent eux aussi, à ce moment-là, à un projet sur le même sujet d’Ouriel Darmon, Damien Angeli, et Mickaël Monsang. Fière de cette belle réussite, Estelle a son opinion sur la difficulté d’entreprendre pour une femme: « Je n’ai jamais eu besoin de m’identifier à un modèle pour me prouver que j’étais capable d’y arriver. Pour moi, c’est avant tout une question de personnalité, d’envie et d’éducation. Mes parents m’ont toujours poussée à aller toujours plus loin, l’insécurité ne me fait pas peur. Je ne fais pas partie de ces entrepreneures qui ont dû combattre des tas de préjugés pour réussir. Ce n’est pas dans l’écosystème entrepreneurial que j’ai rencontré le plus de sexisme ». Peu familière de l’univers digital, Estelle a su faire de cette différence avec ses associés une force pour l’entreprise, en se concentrant sur la place attribuée à l’Homme face au digital dans le modèle de Student Pop.

Cécile Morel, VP Sales chez CENAREO

Le parcours de Cécile Morel est à son image : libre, aventureux et passionné. Cécile débute sa carrière dans le numérique en tant que Responsable marketing produit chez un éditeur de logiciels. Elle occupe ensuite des postes confortables, dans des entreprises de grande renommée, mais l’envie de créer sa propre société est plus forte. C’est alors qu’elle débute l’aventure entrepreneuriale en lançant MobiRider, une start-up spécialisée dans l’interaction clients via mobile. Malheureusement, la période d’accélération se révèle fatale pour la jeune pousse qui fait faillite. La jeune femme ne se laisse pas abattre par cet échec et rejoint la société de drones Delair en tant que freelance, une phase de transition essentielle avant de relever de nouveaux challenges professionnels. En 2018, elle accepte l’opportunité d’occuper le poste de VP Sales chez Cenareo, le spécialiste de l’affichage dynamique. A travers cette entreprise audacieuse en pleine expansion, Cécile vit la phase d’accélération que sa propre start-up n’a pas eu l’occasion de connaître. En contrepartie, elle fait profiter à Cenareo sa capacité à oser tester de nouvelles choses, à échouer, mais à toujours se relever pour en faire un leader sur son marché. Mais l’engagement et la détermination de la jeune femme ne s’arrêtent pas là : Cécile Morel milite sur la place insuffisante des femmes dans le monde digital et s’engage à susciter des vocations chez les jeunes. Une femme dont on n’a pas fini de parler.

Léon Avril

Vous avez aimé cet article, devenez membre, inscrivez-vous gratuitement à la Tribune d’expression au féminin