Revue de presse internet & news Tribune d'expression au féminin

Revue de presse internet & news – décembre 2018

Relevé par la communauté wimadame

  • Le réseau, encore le réseau, toujours le réseau…

Vous le savez wimadame a annoncé ses fiançailles en 2019 avec Hervé et Laurence Lassalas.
Nous allons vous proposer de partager les déjeuners de wimadame, les dîners des Décideurs, et un grand nombre de services et conseils au sein de la famille business (Family business à regarder sur le site wimadame en janvier 2019).

En attendant quelques conseils de leur part extrait de leur ouvrage « Jamais sans mon réseau », le guide pour réussir à réseauter et réécouter pour réussir :
Savoir dire bonjour
Savoir donner
Savoir entendre
Savoir aimer
Savoir oser
Savoir rendre
Savoir y limiter son temps de présence
Savoir durer
Savoir trier
Savoir dire au revoir
et wimadame de rajouter …Savoir faire confiance

  • En Europe : extrait citoyenne pour l’Europe

La presse européenne est attentive à la situation Française. Tous les grands éditorialistes ont écouté Emmanuel Macron lundi soir. Pour le journal Suisse Le Temps, “Emmanuel Macron a lâché du lest hier soir. Sa proposition d’un big bang politique est, en revanche, restée floue et pourrait bien décevoir”. Le quotidien populaire allemand Bild titre : “Macron distribue de l’argent”. Pour l’heddomadaire Stern “Macron qui en général aime bien attaquer était sur la défensive”.

On les nomme “yellow vest” outre-Manche, “gelbe Weste” outre-Rhin. En italien, ils s’appellent “gilet gialli”, en Espagne “chalecos amarillos”. Les gilets jaunes belges ont manifesté ce week end face au Parlement européen à Bruxelles. Entamé il y a bientôt un mois, le mouvement a soulevé la curiosité de la presse internationale, mais depuis les week-end de saccages urbains, à l’étranger, on s’interroge. Ce dimanche encore, les grandes chaînes de télévision américaines ont fait tourner en boucle les scènes les plus brutales: « chaos in France » (CNN), tandis que Fox news et les tabloïds anglais employaient le mot « riots » (émeutes). La couverture de The Economist de la semaine présente la photo des dégâts de l’arc de Triomphe avec pour titre « le cauchemar de Macron ».

Il Giornale à Rome pour qui la révolte, désormais, “dépasse très clairement la question des taxes sur les carburants” prononce un diagnostic : “Le vrai malade de l’Europe, c’est la France”, écrit Gaia Cesare, “Les gilets jaunes veulent rappeler à leurs dirigeants que la Révolution fait toujours partie de l’équation française”…”L’exaspération sociale, ne trouve plus de réponse à travers les canaux de la démocratie représentative”, écrit-il . Emmanuel Macron pourrait “profiter de la situation pour mettre de son côté la France Républicaine, celle qui aura trop peur du chaos”.  Ce qui est sûr, c’est que le pays est “à la croisée des chemins, et qu’il pourrait bien entraîner toute l’Europe avec lui”.

Si au début certains journaux, comme le New York Times ou El Païs relativisaient, en rappelant que la France est un pays éruptif, au fil des jours, l’inquiétude gagne le Vieux Continent. Au congrès de la CDU les 7 et 8 décembre à Hambourg il a été beaucoup question des « graves difficultés » de la France, qui mènent à se pencher plus avant sur le renforcement de l’Europe.

  • La journée de la femme digitale, bravo à elle

Fondée aux Pays-Bas par Janneke Niessen et Joelle Frijters, Inspiring Fifty est une association qui récompense tous les ans à travers le monde des femmes inspirantes occupant des postes stratégiques, souvent réservés aux hommes, dans le domaine des nouvelles technologies. Cette initiative a pour ambition de révéler des femmes inspirantes au grand public et tendre vers davantage de parité dans le secteur numérique.

Les 50 rôles modèles de la promotion d’Inspiring Fifty France 2018 ont été révélés cette semaine. Non seulement nous avons eu la surprise d’être représenté dans ce classement à travers la nomination de Delphine Remy-Boutang, co-fondatrice de la Journée de la Femme Digitale, mais nous avons également découvert à ses côtés des femmes qui ont contribué au succès.

Bravo à toutes ces femmes avec qui nous avons osé, innové, agi pour un monde plus juste et plus créatif !

  • « Créatrices d’Avenir »

Plus grand concours régional dédié à l’entrepreneuriat des femmes, organisé par Initiative Ile-de-France, est heureux de révéler la « Créatrice d’Avenir » 2018 et les cinq autres créatrices lauréates sélectionnées parmi 775 pré-candidatures, et près de 300 candidatures reçues. Ces six femmes d’exception ont été distinguées hier, mercredi 12 décembre, par la remise d’un Trophée et de dotations financières et d’accompagnement lors de la grande cérémonie de clôture de cette édition 2018.

Vous trouverez, ci-joint, le communiqué de presse à ce sujet et, ci-après, la liste des lauréates:

Trophée « Créatrice d’Avenir » 2018, Trophée du « Public » : Alexia CASSAR – THE PEONY COMPANY (Marly-la-Ville, 95)
. Le Trophée « Créatrice d’Avenir » 2018 a été décerné à Alexia CASSAR, fondatrice de THE PEONY COMPANY, le premier et seul salon de tatouage 100% dédié à la reconstruction de l’estime de soi après un cancer du sein à travers le tatouage 3D artistique de reconstruction du mamelon et de l’aréole. THE PEONY COMPANY remporte par ailleurs le Trophée du « Public », récompensant le projet finaliste ayant obtenu le plus grand nombre de votes sur les réseaux sociaux.
Trophée « Entreprise responsable » : Annabelle GROUSSET – APA DE GEANT (Epinay-sous-Sénart, 91). 
Le Trophée « Entreprise responsable », récompensant une femme ayant créé une structure conciliant activité économique et responsabilité sociale, a été décerné à Annabelle GROUSSET, fondatrice de APA DE GEANT, une entreprise solidaire d’utilité sociale qui propose des prestations de services en Activité Physique Adaptée (APA) pour permettre aux publics à besoins spécifiques de pratiquer une APA à leurs besoins et envies.
Trophée « Innovation » : Leslie MAREL – BIOMAREL (Fresnes, 94).  
Le Trophée « Innovation », récompensant une femme ayant créé une structure s’inscrivant dans une démarche innovante au sens large, a été décerné à Leslie MAREL, fondatrice de BIOMAREL, une start-up qui développe de dispositifs électroniques et dispositifs médicaux d’aide à la communication et de retour à l’autonomie pour les personnes en situation d’handicap.
Trophée « Audace » : Johanna GUIMARD – JO BIKE TEAM (Herblay, 95). 
Le Trophée « Audace », récompensant une femme ayant créé une entreprise dans un secteur non-traditionnellement féminin, a été décerné à Johanna GUIMARD, fondatrice de JO BIKE TEAM, une entreprise de vêtements et accessoires motos dédiés principalement à la motarde pour convenir à toutes les morphologies qu’elles soient petite, grande ou ronde.
Trophée « Quartier » : Alice SCHNEIDER – LA REGULIERE (Paris 18ème, 75).  
Le Trophée « Quartier », récompensant une femme dont l’entreprise a un impact positif sur un quartier prioritaire de la politique de la ville, a été décerné à Alice SCHNEIDER, fondatrice de La Régulière.  Cette librairie orientée vers le livre d’image est couplée à un espace café qui accueille à la fois des expositions et des ateliers manuels.
Trophée « Savoir-faire » : Laïna GIANFERRARI – ASTROPOL (Paris 11ème, 75). 
Le Trophée « Savoir-faire », récompensant une femme ayant créé une structure mettant à l’honneur une technique de fabrication spécifique, a été décerné à Laïna GIANFERRARI, fondatrice de ASTROPOL, société spécialisée dans l’ingénierie lumière, conception et fabrication de luminaires sur mesure en pièces uniques ou petites séries.