Coup de Cœur Média

Alex Taylor, une vivacité éternelle.

Ecrit par Martine Abbou

L‘amour de l’Europe, commence par l’amour des pays Européens mais surtout des Européens. En 2011 un véritable désamour s’est amorcé à l’égard de l’Europe doucement en silence, en profondeur. La perte de confiance s’est installée, et les peuples d’Europe n’avancerons plus forcement ensemble et à la même vitesse.

L’Europe en quête d’identité plurielles. Y a t-il au monde autant de diversité et de beauté que les Etats Unis d’Europe. Pour vous donner le gout de l’Europe Unie, quand les journalistes interrogent les jeunes, tous rêvent d’Europe.

Une Europe pour acheter avec une monnaie unique, trouver un boulot, suivre des études, se former apprendre, visiter connaitre… aimer se marier, la jeune génération veut appartenir à un grand projet.

Notre horizon Européen en 2012, “diviser pour mal régner” écrit Christina Lunghi dans son  livre :

Bleu, Blanc, Rose” La femme est-elle l’avenir de l’homme en politique?  

Chacun d’entre nous (quand il a eu de la chance), parcourrons le monde avec extase et délaissons parfois les beautés des villes Européennes. 2011 ne ressemble t-elle pas  à la fin d’une époque mais pas à la fin de l’Europe.

Crise, chômage, dépôt de bilan, méfiance, révolte, c’est surtout la jeunesse et les femmes qui sont atteintes en Europe.

Pourquoi ce sentiment de décadence , cette  sensation de c’était mieux avant  envahit notre jeunesse impatiente qui veut s’amuser en travaillant, donner un sens à leur vie, et enfin gagner de l’argent.


Nostalgie, mélancolie, les européens veulent et apprécient la recherche et l’innovation dans la médecine pour vivre mieux et plus longtemps, les nouvelles technologies avec internet, mais refusent de penser que les beaux projets se construisent dans le temps. En ce ce mois de décembre wimadame a donné la parole à Alex Taylor qui a spontanément accepté de répondre à nos questions. Voila ce qu’il vous livre comme cadeau de fin d’année.

 

Alex qui êtes-vous ? Votre parcours professionnel

Un européen. Ex- professeur, parfois journaliste, de plus en plus écrivain et souvent animateur d’événements tous genre.

Votre chemin personnel ? professionnel

J’ai écrit une autobiographie dessus et je ne comprends toujours pas mon chemin. Heureusement !

Que signifie pour vous le verbe Entreprendre ? Entreprendre au Masculin

Nos langues européennes, contrairement à d’autres, ne conjuguent pas les verbes différemment au masculin et au féminin. Je conjugue et j’entreprends comme je peux mais de façon plutôt continentale

Alex, pourquoi êtes-vous européen ? Vos motivations !

Profondément. Ma motivation c’est que je suis britannique d’origine, vivant depuis 31 ans en France, depuis 6 ans à Berlin également et travaillant souvent à Bruxelles, avec en plus un déplacement ailleurs par semaine. Je suis européen par amour plutôt que par conviction. J’adore notre continent, même par les temps qui courent. Surtout par les temps qui courent !

Pensez vous qu’il existe un entrepreneuriat au féminin ?

Certaines femmes aimeraient apparemment, mais je rechigne à définir les comportements selon les stéréotypes. Cela dit, en tant qu’entrepreneur gay, s’il existe des modes masculins et féminins d’entreprendre, peut-être nous on est dans le juste milieu ?

Quelles sont vos motivations pour diriger une agence telle que la votre?

devenir de plus en plus européen

Les Européens ont-ils la culture d’entreprendre ?

Evidemment. Dans l’événementiel, je préfère travailler avec les français – il y a le côté bordellique dans la préparation, mais avec la touche finale de génie qui fait que le jour même ils se donnent plus que les britanniques ou les allemands qui préparent mieux mais qui manquent de « touch » le jour J.

Etes-vous réseau ? Lesquels

Réseau éminemment européen. Dans les événements que j’anime il y a des gens qui viennent de partout. Mon « réseau » est là.

Vos qualités ! Vos défauts !

Ayant animé 700 conventions internationales et fait des émissions de radio et de télévision depuis 25 ans en direct, je suis imperturbable en direct. Mon défaut, si je n’ai pas de plaisir à faire, je ne suis pas bon et je me casse …..

Qu’est ce qui vous rend heureux en 2011 ?

Que l’Europe existe toujours, plus ou moins

Vos projets en 2012

Ecrire un nouveau livre, et en remplissant ce questionnaire je me dis de plus en plus qu’il va y être question de l’identité européenne

Etes-vous inquiet pour l économie ?

Pas trop – ce que nous vivons actuellement est une crise salutaire. Il faut se rappeler la réponse d’un philosophe chinois à qui l’on a demandé récemment ce qu’il pensait de la révolution française – « c’est trop tôt pour le savoir »

Ce que vous détestez le plus ? Ce que vous aimez le plus ?

Les stéréotypes. Le mot « britishe » utilisé dans une phrase française. L’europhobie de mes compatriotes.

Ce que j’aime ? Pouvoir me lever près du pont neuf à Paris, déjeuner au parlement européen de bruxelles, et me coucher dans la Karl Marx Allee à Berlin

Avec sincérité, quelle part de chance attribuez-vous à votre réussite ?

J’ai galéré pendant mes dix premières années en France sans un sou à faire des radios libres, à toucher des vacations minables dans l’enseignement, et à être l’étranger de service un peu partout. Maintenant c’est un peu too much dans l’autre sens

Un homme chef d’entreprise, quels sont les fondamentaux pour vous.

Les mêmes que pour une femme j’espère – que les gens s’éclatent en travaillant. Sinon le travail ne sera pas bon.

Vos livres préférés ! quelle presse lisez-vous ?

J’ai étudié la littérature à Oxford. Depuis, je n’ai jamais lu un roman. Je lis la presse européenne tous les jours – ou sinon des récits de voyages et des autobiographies. J’adore les livres qui font rire, injustement décriés en France. L’humour, c’est un certain courage vis-à-vis de la vie.

Internet ? Combien de temps passez-vous sur internet! vos sites préférés !

Trop. Je suis complètement accro. Je passe beaucoup de temps sur internet à chatter, sans doute pour combler un vide et une solitude médiatique.

Si vous aviez à donner un conseil aux jeunes qui veulent développer leur croissance en Europe et créer une Entreprise ? Lequel en priorité ?

Voyager, voir ailleurs comment cela se passe. Cela aère la tête et aide à ne pas mourir idiot.

Quelles ont été vos plus belles rencontres ?

J’ai animé la matinale de France Musique l’année dernière et en dehors du milieu très snob et peu sympathique des salles de concerts, j’ai rencontré de vraies personnes extraordinaires. Comme Maddy Mesplé, soprano française, laquelle, à 80 ans et avec un parkinson avancé, est l’une des femmes les plus séduisantes que j’ai jamais rencontrées. Je ne l’oublierai jamais. Tout comme Edgar Morin qui – à 90 ans passés – me montre des photos sur son iphone et me dit qu’il vient de tomber amoureux à nouveau.

Connaissez-vous  le projet de wimadame

Je commence à le découvrir

Accepteriez-vous de participer à un colloque pour promouvoir les femmes en Europe

Un mot pour wimadame.com…….

Sans problème – entre femmes et gays, nous avons toujours eu des choses à nous dire !

Quelle question auriez vous aimé que je vous pose?

Où souhaitez-vous être enterré après tout ça ?

Merci Alex et bonnes fêtes!

Laisser un commentaire