Edito Média

Comment faire baisser le chômage ?

Ecrit par Martine Abbou

Liberté oui,  mais responsabilité

Force est de constater que le monde change. Une explosion de personnes souhaitent devenir des “indépendants” et ne veulent plus être des salariés classiques, par manque d’autonomie, d’idéal ou encore en quête de sens.

Comment les entreprises du CAC 40 vont elles retenir le talent quand on voit naitre un fort intérêt pour l’autonomie. Cependant rester seul face au travail  n’est pas une bonne solution et chaque personne cherche à rejoindre des  “collectifs de travail.”

Pourquoi créer une plate forme?  la nécessité de Rapprocher deux mondes: la connaissance et la technologie. ITG l’institut du temps géré Patrick Levy-Waitz  http://www.itg.fr depuis 2007 est le directeur général adjoint du groupe Altedia, société de conseils en ressources humaines. Cet expert en accompagnement managérial du changement, decide au sein de ITG de créer un groupe de portage salarial en France avec plus de 2600 consultants qui ont fait le choix d’être autonomes tout en conservant un statut de salaries? Depuis 1996 ITG accompagne la transition, tout cela s’accélère en 2008, en effet dans un environnement économique perturbé, le portage salarial apparaît  comme une opportunité pour développer de nouvelles pistes et permettre aux cadres, en phase de transition de mettre leur expertise au service des entreprises.

Mais pas seulement, le statut de l‘auto entrepreneuriat est une belle opportunité, à condition que l’état ne le réduise pas à une micro entreprise!!! pourquoi micro?

“La révolution numérique vient seulement de  commencer”  dernier livre écrit par Erik Brynjolfsson et Andrew McAfee recommandation de wimadame

Oui nous avons une France numérique, capable à condition qu’on la laisse tranquille, créative, inventive et heureuse.

La génération y nait dans les années 80 et milieu 90… la génération du pourquoi devient  surtout la génération du changement. La nouvelle génération désire un autre monde et les nouvelles technologies  de l’information et de la communication transmettent de nouvelles valeurs. Bienveillance, confiance, partage, intelligence participative.

Non la génération Y n‘est pas sacrifiée, elle est en marche. L’essor de l’esprit collaboratif est un beau projet mais attention malgré tout à la précarité. A l’évidence la génération Y est perturbée et inégale par rapport aux générations précédentes gatées avec des cdi. plus rien n’est certain.

Si vous deviez conclure, le maitre mot,  faire confiance, oui tout est possible.

Demain peut être une belle promesse à condition que chacun s’autonomise, se forme et accepte l’idée qu’il existe des outils pour sortir du rang et gagner sa vie. Alors au travail…

Et les politiques dans tout cela? Le père Noel n’a pas plus de cadeaux dans sa hotte.

c’est à nous entreprneur(e)s de prendre notre destin en main.

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrick Levy-Waitz a répondu aux questions de Nicolas Beytout

Patrick Levy-Waitz, président de la « Fondation ITG – Travailler autrement », était l’invité de Nicolas Beytout sur le plateau de l’Opinion. Chantre des nouvelles formes d’emploi comme le portage salarial, il regrette le trop peu d’importance accordé à ce statut en France : « 60 000 personnes contre 300 000 en Italie ». Celui qui se décrit comme un citoyen engagé déplore aussi « le manque de pédagogie des responsables politiques » car à ses yeux, « il n’y a pas de vision claire du pays que nous voulons dans vingt ans ». Pour lui, « le traitement social du chômage » est une erreur mais il faut, en revanche, se pencher sur « la fracture territoriale ».