Média

Déménager ne s'improvise pas.

Ecrit par Martine Abbou

wimadame a rencontré Sabine David en 2010. Courageuse et tenace, elle peut être heureuse… elle nous a offert gentiment une étude qui va intéresser le réseau de wimadame.

il est important de communiquer sur le sujet pour identifier les freins ou les motivations des femmes à bouger!

Femmexpat.com est le site qui, depuis 10 ans, rassemble les expatriées francophones sur le web. Femmexpat.com est un facilitateur d’expatriation en 2 parties : un magazine en libre accès et une partie abonnée donnant accès à des informations dédiées, un réseau sécurisé riche de 3500 femmes dans le monde entier, et des services dédiés aux expatriées. 

Etude/panorama de l’expatriation au féminin…

” La vie affective et personnelle est vécue de façon différente par la femme expatriée suivant sa place de conjointe ou de collaboratrice, tout en étant un élément déterminant de la réussite ou l’échec d’une expatriation. La position dans le processus de l’expatriation (suivre son conjoint ou partir avec un contrat de travail) va nettement orienter l’investissement de cet aspect de la vie durant cette période de vie à l’étranger.
I –La raison primordiale pour laquelle une femme va accepter un départ à l’étranger en tant que conjointe est à 91% l’enrichissement personnel. C’est donc son objectif premier. Cet investissement dans le domaine affectif et personnel paraît assez légitime, car les conjointes expatriées doivent renoncer pour un temps à leur carrière, ce qui doit être compensé par une autre dimension qui leur tient à coeur. Ainsi en échange d’une mise entre parenthèses professionnelle, elles sont pleines d’attentes envers leur vie affective et personnelle. Le désir de réussite dans ce domaine de la vie marque aussi un côté individualiste, bien présent dans notre société : elles montrent aussi qu’elles ne sont pas prêtes à se donner totalement pour la carrière de leur conjoint.

Elles sont aussi très attirées par le changement car 84% disent vouloir changer de vie. On retrouve le souhait d’avoir un rythme différent, moins intense et de jongler autrement entre les diverses contraintes de la vie familiale et professionnelle.

Une grande envie de nouveauté ressort également, car elles ont envie à 89% de découvrir une nouvelle culture et à 71% de faire la connaissance de leur pays d’expatriation. C’est donc un élan positif d’ouverture et de curiosité qui s’exprime en amont de l’expatriation. Elles partent pour trouver et apprendre des choses nouvelles et différentes. Ce mouvement permet une certaine « réceptivité à la différence » une fois sur place, alors qu’elles seront confrontées à de plus ou moins grands écarts culturels. Cette population, à haut niveau d’études, ouverte et curieuse, a certains atouts en terme de motivation et d’énergie pour s’adapter aux processus de l’expatriation.

Enfin, parmi les motivations de départ, 64% des femmes expatriées aspirent à un meilleur niveau de vie. Elles partent forcément pour du différent et du mieux, ce qui est légitime et normal mais reste parfois mal perçu par leur entourage proche, par la société en général et par leur entreprise. Il est à noter également qu’une telle attente de meilleures conditions matérielles de vie puisse parfois créer certaines désillusions lorsque le cadre de vie du pays d’accueil ne peut répondre à cet espoir naturel…

Un choix affectif familial     
Un départ en expatriation signifie quitter la famille et les amis, ce qui n’est pas anodin, mais veut aussi dire se rapprocher de ses propres enfants, ce qui est porteur d’espoir (80% des femmes qui ont répondu à l’enquête ont des enfants).
Ainsi, 63% des femmes aspirent à une nouvelle vie pour leurs enfants. Ils ont aussi leur place dans leur motivation de départ, ils comptent de façon significative pour elles. C’est clairement l’occasion de leur donner du temps, l’expression « m’occuper de ma famille » revient de façon très récurrente dans les commentaires qualitatifs, ainsi que la dimension « ouverture sur le monde ».

56% d’entre elles attendent de cette expatriation l’occasion d’un renforcement de leur cellule familiale. Elles teintent de manière positive le changement à venir et le charge d’un espoir porteur et motivant pour effectuer un tel changement de vie. « Vivre une nouvelle vie en famille ». « Le plus important a été pour nous de vivre ce projet d’expatriation comme une aventure commune avec mon conjoint et mes enfants. Cela est très important ». « L’expatriation renforce la famille mais les failles aussi… ». « C’était avant tout un choix de vie, choisi en famille et non subi pour le mari et les enfants ! ».

Laisser un commentaire