Edito Tribune d'expression Tribune d'expression au féminin

Edito – Avril 2018

Texte rédigé par Martine Abbou

Bonjour à vous,

Déjà avril, le soleil enfin !

Coup de blues, confession de mes rêves, que s’est-il passé dans le monde en avril 1968 ?

Le 4 avril 1968, Martin Luther King, pasteur noir Américain, avec son fameux rêve d’imaginer une Amérique fraternelle, où tous et toutes pourraient se retrouver unis et libres, est assassiné à Memphis. En juin un deuxième Kennedy est aussi assassiné. En juillet, famine au Biafra, guerre du Vietnam.

1968, une année de révoltes mondiales à l’Est comme à l’Ouest. En mai, la jeunesse Française (c’est souvent elle), aspire à un changement radical de société, réclamant plus de liberté et une Libération de la Parole. Les pavés parisiens se soulèvent, incendies de voitures, barricades, une grève générale va paralyser la France et en même temps, magique c’est la première greffe de cœur à Paris.

Mai 68, c’est le vrai tournant pour les Femmes ! Une crise où les filles souhaitent se couper de l’image unique de mère, de gardienne du foyer et d’obéissance à leur mari, père, patron professeur.

Les féministes soixante-huitardes luttent contre la femme facile, objet, maman, ou putain.

Et pourtant une certaine nostalgie, je concentre mes souvenirs positifs à cette période des « sixties », une période d’expansion économique et sociale.

Avril 2018, comparable ? Un grand nombre de mécontents, faute d’imagination, pense que l’histoire se répète. Souvent sans doute, mais jamais de la même façon. Pourquoi vouloir établir des comparaisons avec la période mai 68 ? Faire peur ? « Les anniversaires sont propices aux illusions rétrospectives ».

Qu’en est-il ? Pour mener à bien un changement, et rompre avec ses mauvaises habitudes, une coalition d’idées et une sortie de sa zone de confort sont souvent nécessaires.

Sans oublier, l’arrivée d’internet dans les années 95/2000 a totalement modifié nos vies et changé nos usages. Rendons hommage, à Stéphane Van Gelder, pionnier de l’internet français, qui vient brutalement de nous quitter.

Désir de liberté, de citoyenneté et de démocratie, avec beaucoup de peine et de chagrin, c’est maintenant le moment de témoigner notre respect à : Arnaud Beltram, ce lieutenant-colonel de gendarmerie qui a donné sa vie pour en sauver d’autres. Égorgé, son sacrifice restera à tout jamais gravé dans nos mémoires.

Mireille Knoll, retraitée juive de 85 ans a été poignardé à mort dans son appartement parisien.

Certes tous ces actes démontrent sans doute « l’affaiblissement de notre démocratie » mais faisons tout que le bon sens revienne dans nos cœurs et que « Demain soit à nouveau une belle promesse. »

« Ce n’est pas du futur que tu as peur, ce qui te rend anxieux, c’est de répéter le passé », auteur inconnu

Et pourtant, une certaine musique d’optimiste avec un refrain “Talent, confiance, innovation, jeunesse, digital », notre France sortira de son conservatisme, et c’est maintenant.

Martine