Coup de Cœur Média

Elles arrivent dans l'industrie Automobile…

Ecrit par Martine Abbou

En 2011, L’industrie Automobile  va devoir affronter de très nombreux défis.

Nous connaissons d’ores et déjà les enjeux liés à la sécurité, à l’environnement et à la productivité. La voiture qui arrivera sur le marché sera respectueuse de l’environnement. Le constructeur qui l’emportera sera celui qui garantira aux utilsateurs les plus hauts degrés de confort et de sécurité et tout cela au meilleur prix. Quand Louis Schweitzer désigna Carlos Ghosn comme directeur général adjoint de Renault, en décembre 1996, il avait choisi son successeur. Le plus intéressant pour Carlos Ghosn restait à ranimer Nissan, alors au bord du gouffre. Un pari énorme, à la mesure des ambitions de Ghosn, rôdé chez Renault comme un redoutable gestionnaire. Chez Nissan, il s’exprime grandeur nature. Ghosn séduit les Japonais en apprenant leur langue. Pour être mieux compris d’eux, et surtout pour radicaliser leur culture d’entreprise dans le sens d’une rentabilité retrouvée. L’exposé de ses objectifs est une leçon d’économie donnée aux cadres de Nissan. Cette fois nous avons vraiment changé de siècle chez Renault. (extrait recueilli de l’ouvrage ‘ 27 as et 1 dame de coeur édite par w-ima

Mouna Sepehri aux womens forum en 2010

Suite au départ de Patrick Pélata, directeur général délégué aux opérations de Renault, le constructeur a promu Mouna Sepehri, actuellement directeur général de l’Alliance Renault-Nissan. Mouna Sepehri est nommée directrice déléguée à la présidence de Renault. Elle entre au comité exécutif du groupe Renault, et rendra compte directement à Carlos Ghosn.

Mouna Sepehri, née en Iran et de nationalité française, a commencé sa carrière en 1990, comme avocate, à Paris puis à New-York, spécialisée dans les fusions, acquisitions et droit des sociétés international.

Elle a rejoint Renault en 1996, comme conseillère générale adjointe du groupe, où elle a été associée à la croissance international de Renault. Elle a notamment participé en 1999 à la formation de l’Alliance avec Nissan.

En 2007, elle quitte cette fonction pour rejoindre le bureau du président, prenant des responsabilités de management dans l’unité CFT (Cross Functional Teams), qui travaille sur les synergies et la maximisation des performances des deux partenaires de l’Alliance.

Depuis 2009, elle occupait le poste de directeur général de l’Alliance Renault-Nissan, membre du comité de coopération établi avec Daimler. Patrick Pélata reste toutefois au sein du groupe. D’abord, il continuera à gérer les affaires opérationnelles courantes jusqu’à son départ de Renault. Après, il se verra proposer d’autres fonctions au sein du groupe, constitué par l’Alliance Renault-Nissan. “Monsieur Carlos Ghosn souligne que les compétences de Patrick Pélata restent précieuses et constituent un atout pour le Groupe”, détaille le constructeur dans un communiqué.

Extrait news letters http://www.journalauto.com

 

 

Laisser un commentaire