Coup de Cœur Média

Etre sourd, les enfants oubliés

Ecrit par Martine Abbou

Victor Abbou, issu d’une famille très pauvre, compte parmi les plus précieux témoins de cette période qu’on nome le réveil des sourds.Son récit est un véritable trésor d’archives, car il a été précurseur dans bien des domaines: tour à tour, comédien, militant, formateur, enseignant auprès d’élèves interprètes à l’université. Victor est un merveilleux créateur de lien entre deux mondes si proches mais pourtant si éloignés, celui des sourds et des entendants.

Avec son premier ouvrage ” une clé sur le monde ” Victor se livre.

Le milieu du 19e est une apogée riche de l’histoire des sourds français: il y a des artistes, des écrivains, des poètes sourds, l’enseignement se fait en langue des signes. Puis épisode tragique, le congrès de Milan, en 1880, l’adoption de la méthode orale pure et l’exclusion des signes de l’enseignement.

voila ce que nous livre Victor:

j’ai passé mes trente premières années à déambuler sur le chemin de la vie, errant entre vie de famille, école et vie sociale. Je me considérais comme insignifiant et n’imaginais pas être riche d’une quelconque valeur. Ma rencontre avec ce que l’on appelait alors les gestes n’a pas réellement remis en question cette vie, faites de souffrances et de frustrations.Mais le jour arriva ou ma route me conduisit devant une porte qui me mena vers une ère nouvelle: j’en prie plein les yeux et ma vie fut bouleversée à jamais.

Merci Victor

http://www.eyes-editions.fr