Coup de Cœur Média

Fakarava, iles des Tuamotu, polynésie française

Ecrit par Martine Abbou

Chapitre 2: La langue Française est présente partout, cela fait chaud au coeur. Fakareva plus grand des archipels polynésiens, dont les 76 iles et atolls sont dispérsées sur plus de 20 000 kms, longtemps ensommeillée, est sortie de sa torpeur, grâce à l’implantation de 250 fermes perlières, ainsi que le tourisme. Destination incontournable, malgré un voyage au bout du monde, la richesse des sites de plongée, vous suggère de faire l’effort d’un trés trés long voyage.

Modestes habitations des îles de Tuamotu ou les murs blanchis par la chaume sauront vous séduire, une jeune femme née à toulouse, diplômée, n’est plus jamais repartie. Malgré la simplicité des maisons, la convivialité est bien présente.En surface du lagon des petits requins dormeurs, compagnons d’enfants habitués, nous pouvons apercevoir la silouhette des pontons et équipements des fermes perlieres.

IMG_4193

En surface du vaste lagon intérieur des atolls, nous avons pu apercevoir d’autres visiteurs curieux de découvrir les lieux. Eloignement signifie pour un grand nombre absence de confort parfois, isolement même inquiètude. L’énergie solaire procure un tel bien être avec l’eau qui reste un bien précieux, loin de l’agitation citadine, vous apprecierez le calme et la douceur de vivre. Les Tuamotou incarnent tout le mythe paradisiaque dont rêve le Robinson qui sommeille en vous.

Dépaysement complet, en symbiose avec la nature entre ciel et mer, l’homme ou la femme apprend à vivre hors du temps.