Tribune d'expression au féminin Voir grand et loin

Les femmes de wimadame

Présenté par wimadame

Les réseaux sociaux en tous genres s’imposent à la vitesse de l’éclair. Comme exemple, né dans les années 2004, Facebook, mot anglais qui signifie « trombinoscope », cette société américaine a transformé nos vies perso pro mais aussi religieuse. Réseau détenu par Marc Zuckerberg, il est désormais, le plus grand réseau social du monde, avec le rachat d’Instagram en 2012, WhatsApp et Oculus.

Une révolution planétaire où femmes, hommes, milléniales, signent la volonté de s’exprimer autrement. Grand carnet d’adresses mondial, malgré les inquiétudes et controverses récurrentes, Facebook suscite de nombreuses polémiques, mais aussi une merveilleuse opportunité de communication, à condition de demeurer un relais positif, bienveillant, les amis de mes amis sont mes amis.

Approche de la journée internationale de la femme, un regard sur le passé, un regard sur des femmes qui avaient compris bien avant nous ce qu’était la solidarité l’entraide et le réseau.

Nos femmes du mois : « la congrégation des Filles de jésus ».

« Dès ses débuts, la congrégation se voue à l’éducation des enfants, aux soins aux malades et assiste les mourants2.

En 1846, Marie de Saint-Charles Périgault (1820-1884), seconde fondatrice de la congrégation, est élue supérieure générale des filles de Jésus, sous son généralat, l’évêque de Vannes, Mgr de La Motte de Broons de Vauvert, approuve leur constitutions religieuses d’inspiration ignatienne le 15 janvier 18503

Les Sœurs de la congrégation des Filles de Jésus, dont le rayonnement est limité en France par la loi sur les congrégations de 1880, sont contraintes à l’exil au début du XXe siècle en vertu de la loi de 1901. La congrégation comptait alors en France environ un millier de sœurs réparties en 80 communautés et 134 écoles7. En 1903 par exemple, plus de 100 religieuses quittent la Bretagne pour le Canada, s’installant dans l’Alberta à Saint-Albert, Calgary, Edmonton »

Source wikipedia

En 2020, quelle place pour les femmes dans l’église ?

Dans l’évocation de l’origine de la congrégation, les filles de jésus associent un nom Mère Marie de Saint Charles, supérieure qui confirme sa personnalité spirituelle. Dès le début du 20ème siècle, les événements politiques français ont contraint les sœurs à s’exiler. Mouvement né en Bretagne, un grand exode est à l’origine de la naissance de la congrégation en Belgique, Canada, Angleterre, Afrique…

Leurs doctrines… Contribuer à rendre plus humaines les relations, les communautés de vie et de travail…

24 février, la journée mondiale de la vie consacrée.. Ses femmes ont aidé à construire des écoles des hôpitaux. Bien formées, elles enseignent aux élèves, soignent les malades rendent visites aux personnes âgées…

Il y a beaucoup de défis… la congrégation requiert beaucoup d’amour, de sagesse de courage d’humilité, d’énergie et de dévouement…

Vous avez aimé cet article, devenez membre, inscrivez-vous gratuitement à la Tribune d’expression au féminin