Edito Média

Histoire d’une femme politique en France

Ecrit par Martine Abbou

L’époque en politique est une drôle d’époque, nouvelle ère? Lundi dernier, Herve et Laurence Lassalas recevaient Madame Myriam El Khomri, à l’occasion du diner des Décideurs. Tous les deux créateurs de lien pro mais aussi d’amitié, ont souhaité donner la parole à une jeune femme, ancienne Ministre du travail du gouvernement Hollande. Lors de notre arrivée Myriam était déja là, dotée de son magnifique sourire. En quelques minutes, une présence discrète mais Myriam occupait bien la place. D’elle, la presse les Médias, certains politiques, les femmes, le peuple ont parlé à perte de vue, et d’une manière brutale et semble t-il non justifiée. Hommage et respect, Myriam El Khomri, lors du diner s’est livrée à son public pourtant pas forcement favorable, avec panache douceur et grande intelligence.

Le 18 février 2018, Myriam a fêté son quarantième anniversaire, elle fut donc une ministre du travail bien jeune, sans doute la première femme a occuper de telles fonctions. Beau modèle d’intégration réussie, Myriam est née d’un papa Marocain, gérant d’une boutique de reprographie à Bordeaux, d’une maman bretonne professeur d’anglais. Après un bac scientifique, Myriam finance ses études de droit avec des bourses et occupe plusieurs emplois. Mariée à un informaticien du Médoc, elle nous confie: ” Lorsque j’ai été nommé ministre l’espace d’un instant j’ai paniqué à la venue de ma deuxième fille, mon mari m’a alors rassurée en évoquant qu’il calmera ses affaires pour s’occuper de leurs deux petites filles. ”

Proche de Bernard Delanoë, de claude Bartolone puis d’Annick Lepetit, et de beaucoup de femmes, alors Maire du 18e, elle participera en 2004 à un magnifique projet, ” crack du Nord Est Parisien” une Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie. En 2014, elle sera alors chargée des questions de sécurité, et  à la protection de l’enfance.

”  Les forces sociales existent” et contrairement aux idées reçues, elle connait le monde de l’entreprise. Quand le ministre François Rebsamen démissionne, sa nomination surprend. A t’elle la compétence? Le reste tout le monde connait la suite sur le projet de loi pour réformer la législation relative au travail. C’est là que les réseaux sociaux se déchainent, des mots racistes puis sexistes, beaucoup d’inélégance à son encontre, celle qu’on a surnommé à tort la destructrice du code du travail.

La vie est bien cruelle en politique, aujourd’hui Myriam a crée son entreprise. Aucune rancoeur, pas de regret, elle évoque juste son amitié avec Fleur Pellerin….  Solidarité après tout cela? Rêve ou utopie?

C’est en observant Myriam, bien entendu c’est off, nous avons découvert une réelle citoyenne Française, qui en surmontant l’humiliation, les souffrances, les critiques, nous a fait mieux comprendre son histoire la vie d’une femme passionnante et passionnée qui finalement a pu modifié notre façon de travailler, face à ce nouveau monde de technologie et de numérique.