Coup de Cœur

Journée de la femme, Esther dans la bible.

Ecrit par Martine Abbou

La parole est la structuration de la réalité, elle est ce qui construit notre quotidien. La parole est souvent déformée, détournée et nous le savons bien les conflits viennent souvent de la non communication des uns avec les autres.

Au temps d’Assuerus, Roi de Perse, la femme du Roi trés jalousée fut répudiée.  Il décide alors de retrouver une autre femme,  les Hommes de pouvoir restent rarement seuls.

Mardochée, personnage biblique habite dans la Métropole  de Suse en Perse, avec sa cousine orpheline Hadassah dite” Esther” qu’il éleve comme sa fille.

Mardochée est le chef de la communauté Juive, et  sauvera le Roi d’un grand danger. Proche de lui, il décide de faire rentrer sa nièce Esther dans son harem .

Esther, est d’une grande élégance, apprécié de tous elle sait être sage et parfois trés silencieuse. Présenté au Roi il sera complétement conquis par sa beauté et son regard. Assuerus  trouvera chez Esther surtout la grâce et lui posera la couronne afin de devenir Reine. Personne ne sait qu’Esther est juive, pas même le Roi, lorsque tout à coup est décidé un funeste décret d’extermination contre les juifs.

Les Paroles peuvent elles changer le cours de l’histoire? En racontant l’histoire d’Esther, et en célébrant la fête de Pourim, nous  démontrons combien avec courage,  les femmes peuvent aussi réaliser des miracles.

Pourrim c’est la fête des enfants, la plus heureuse et la plus bruyante du calendrier juif, elle rappelle qu’il est nécessaire parfois de rompre le silence.

Esther, femme d’une grande piété, caractérisée par sa foi, sa sagesse, et son courage implorera tremblante, devant son Roi son Mari,  le salut pour son peuple. Soumise pour conserver sa vie, usant d’intelligence, elle parviendra, au coeur même de l’oppression, à éviter le pire pour son peuple. Pourim commémore la catastrophe évitée.

Les paroles ne changent pas le cours de l’Histoire mais elles nous permettent de nous souvenir. Chacun doit assumer son destin en gardant à l’esprit que chaque femme dans le monde doit avoir le droit à l’éducation.

 

 

Laisser un commentaire