Média

S'engager en faveur de la société, est ce féminin?

Ecrit par Martine Abbou

Un constat: De nombreuses initiatives existent pour résoudre les problèmes sociétaux dans le monde. En France plus de 1 million d’associations existent, financées en partie par des dons privés, du bénévolat et l’état parfois présent dans le financement.
Pourquoi tant d’associations créées en France? Existe t-il autant d’associations dans d’autres pays en Europe? Est ce une faille des politiques de droite comme de gauche, un désintérêt, ou un manque d’argent?
Ces 15 dernières années, la philantrophie s’est beaucoup développé  et s’est considérablement professionnalisée passant par la charité pure à une vision entrepreneuriale du don avec une recherche aussi d’impact.
Ces associations rapportent-elles de l’argent, et permettent-elles de développer des modèles qui souvent s’adressent aux besoins des hommes et des femmes fragilisés?
Ce rapprochement entre le non profit et le profit en faveur des causes d’intérêt général enrichit les possibilités de chacun et chacune.
Comment s’impliquer? Quels sont les modèles actuels? Faut-il donner, investir?   
En France pour exemple en 2010, 4,7 millions de femmes ont un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté soit 964 € mensuels pour une femme seule. 70% des “travailleurs pauvres sont des femmes et le risque de précarisation s’aggrave en 2012 avec la crise. Et pourtant ce sont elles les majoritaires parmi les allocataires du revenu solidarité. Quelles sont les pistes d’actions menées et organisées?

Comment dans un premier temps innover et former nos professeurs dans l’éducation Nationale! Surtout pas d’argent en plus, mais de l’organisation et des passerelles à instaurer des la 4é avec l’entreprise, mais pas sous forme de stage innaproprié parfois: Créer une  formation menée sur une véritable culture de l’entreprise. La France est à la traîne en innovation et formation professionnelle, et c’est sans doute une des premières causes de la précarité dans notre pays. Une population autonome c’est une population formée, idem pour Homme et femme.

Nos hommes politiques sont en émoi quand ils apprennent que la grande majorité des salariés ne sont pas ou peu formés, et que d’autres sont surqualifiés. Ou va tout cet argent collecté pour la formation professionnelle, est-il dépensé pour son objet initial: “former ceux et celles qui en ont vraiment besoin.”

Pauvre Entreprise privée, c’est souvent elle qui trinque et qui agit.

Ce mois ci nous avons relevé dans le domaine de la santé, une action menée par une femme qui tente de vouloir sauver des vies. Isabelle Weill
Pour la 4ème année consécutive, l’Association RMC/BFM organise le Sauvetage Tour Hiver à compter du 18 février prochain. Le Sauvetage Tour Hiver est une opération de sensibilisation aux gestes de premiers secours et à l’utilisation du défibrillateur cardiaque organisée dans les stations de ski françaises à l’occasion des vacances d’hiver. Depuis son lancement, le Sauvetage Tour Hiver a permis de sensibiliser plus de 10 000 personnes.

Cette année, le Sauvetage Tour Hiver prend une nouvelle dimension grâce au soutien du ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative. En effet, l’Association RMC/BFM
et le ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative ont décidé d’unir leurs efforts dans le cadre de la campagne ministérielle de prévention contre les accidents de montagne en
hiver. Ce partenariat se traduira par l’organisation d’espaces prévention dans une vingtaine de stations de ski pendant les vacances d’hiver. Cette initiative, centrée sur le respect et la prise en compte des autres usagers, correspond en tout point à l’esprit d’entraide et de solidarité qui anime l’Association RMC/BFM et le combat qui est le sien en faveur de la prévention des accidents cardiaques.
Pour Isabelle Weill, présidente de l’Association RMC/BFM, « grâce au soutien et à la volonté de Madame la Ministre, Valérie Fourneyron, nous avons pu mener ce projet ensemble. C’est une vraie satisfaction pour nous car
en unissant nos forces avec celles du ministère en faisant cause commune, ce sont davantage de stations de ski qui seront mobilisées et surtout, encore plusde personnes qui seront sensibilisées aux gestes de premiers secours et à
l’utilisation du défibrillateur cardiaque ».

Le Sauvetage Tour Hiver est organisé avec le soutien de Philips, de l’Association Nationale Des Maires des Stations de Montagne, le Syndicat National des Moniteurs du Ski Français et
les Domaines Skiables de France.

 

 

Laisser un commentaire