Média

Le chômage en France est-il un drame individuel et collectif ?

Ecrit par Martine Abbou

Particulièrement dramatique pour les jeunes en 2012, notre société Française et Européenne se fissure, se dilue par l’extension du chômage et de la peur réelle du lendemain. Attention au réveil du volcan!

Comment agir pour innover et découvrir de nouvelles pistes de réflexion? Investir sur le savoir. Un grand nombre de grands économistes nous garantissent que nous avons su nous adapter aux révolutions technologiques.

Cela n’est pas certain, nous utilisons seulement 5 à 10% des moyens que nous donnent ces nouvelles technologies faute de temps et de formation.

Les hommes et les femmes doivent repenser leurs investissements, leur formation, et s’ouvrir davantage sur le nouveau monde sans en avoir peur.

Les grands mots sont tous utilisés au quotidien: Flexibilité du travail,  mobilité, polyvalence, compétence développement durable, énergie… mais tant que des actions coordonnées ne seront pas menées entre l’école et l’entreprise, toutes les familles privilégiées ou pas seront touchées par le chômage. Toujours attachée aux exemples concrets, parlons mobilité:

imaginons un couple avec enfants dans le nord habitant un 2 pièces acheté à crédit! l’un deux trouve un emploi dans l’ouest! Comment aller vers l’emploi. Les villes n’aiment pas trop voir partir leurs habitants. Comment créer un univers qui facilite la mobilité: raccourcir les délais chez les notaires, pouvoir inscrire les enfants à l’école à n’importe quel moment, transférer les crédits… faire appel aux conciergeries de service!  Alors  la culture de la mobilité pourra sans doute se développer.

Mais il est vrai que tout va très très vite et les jeunes aiment cela. Ne sommes nous pas devenus un peu les victimes de nos propres découvertes?

Chaque membre du réseau de wimadame préconise l’énergie d’entreprendre avec un engagement fort en faveur de l’emploi pas seulement de la création. Nos entreprises ont besoin de bons salariés heureux de travailler.

Je voudrais tant que le mot solidarité soit au pluriel car il existe un  potentiel incroyable chez nos jeunes. Nous savons que dans la communauté de wimadame, un grand nombre de femmes salariés qui ont des enfants à charges souhaiteraient travailler à mi temps, temps partiel, et aussi à la maison. Mais pour cela une organisation nouvelle du travail est à inventer.

Mesdames, certaines d’entre vous se battent pour accéder à la tête des conseils d’administrations, je m’adresse à vous! Apporter vos réflexions sur ces sujets….

Laisser un commentaire