Edito Média

Le grand bonheur de se trouver …..

Ecrit par Martine Abbou

En Corse! Vu de l’air, on n’a aucune peine à imaginer ce qu’est la Corse. un petit coin de Paradis qui offre un vrai décor. Une nature préservée, des plages de sable fin avec une eau cristalline qui vous laisse la peau  satinée.  Le sel de la mer  tendre, pas besoin de se rincer à l’eau douce. Terre eau ciel village, les corses ceux qui sont restés sont conscients de leur racine.

Parmi les traits qui distinguent la Corse du continent, il faut noter un souci constant de la famille et des traditions. Les corses ont de toute évidence privilégié la douceur de vivre, un rythme lent paisible peu orienté vers les nouvelles technologies, la science. Un chauffeur de taxi nous avoue: si vous tombez malade, mieux vaut aller à Marseille! En revanche “vous savez nous en corse on garde nos vieux à la maison on n’a pas besoin de maison de retraite”. En corse, les Hommes ont la parole, les femmes s’occupent de la famille.

Faut-il pas décerner la médaille aux femmes qui restent à la maison?

En Corse, le statut de femme au foyer concerne un tiers des femmes âgées de 20 à  49   ans vivant en couple et dont le conjoint est sur le marché du travail. A contrario, très peu d’hommes renoncent à exercer une activité professionnelle pour s’occuper exclusivement de leur famille. Les femmes restent d’autant plus à la maison qu’elles sont peu diplômées et qu’elles élèvent plusieurs enfants.

Ces femmes de Corse ont elles aussi “une histoire”! 

nous vous recommandons de lire : extrait du livre, Histoire des femmes de Michelle Perrot

“Naitre homme ou femme, n’est dans aucune société, une donnée biologique neutre, une simple qualification, naturelle

qui reste en quelque sorte inerte. Au contraire, cette donnée est travaillée par la société: les femmes constituent un groupe social distinct, dont nous rappelle Joan Kelly, le caractère,  invisible aux yeux de l’histoire traditionnelle, ne tient pas à la nature féminine”. Ce qu’il est tenu d’appeler genre est le produit d’une réélaboration culturelle que la société opère sur cette prétendue nature: elle définit, considère ou déconsidère, se représente, contrôle les sexes biologiquement qualifiés et leur assigne des rôles déterminés. Le genre est une division des sexes socialement imposée qui transforme mâles et femelles en hommes et femmes.

Le constat: Pour les voyageurs que nous sommes, les repas sont dépaysants et riches en couleur, l’artisanat a encore un peu de succès, et par leur mode de vie, nous femmes de la ville, c’est un beau dépaysement.

Laisser un commentaire