Média

Les anesthésistes, les héros d'aujourd'hui

Ecrit par Martine Abbou

Médecin anesthésiste réanimateur

Un métier surtout réservé aux hommes car compliqué de concilier vie pro et vie familiale. Cela voudrait-il dire que les métiers durs sont masculins ? Sans doute un peu de vrai dans ce raisonnement un peu stéréotypé, sauf qu’on ne choisit pas toujours. En arrivant dans son cabinet à l’hôpital, Marie Christine Terestchenko commence à parler, puis je la coupe et je lui pose sans délai ma première question.

Accepteriez vous que je fasse un portrait de vous? Surprise, je vois apparaitre un magnifique sourire. Cette mère de deux grands enfants, veuve depuis 21 ans, a suscité chez moi instantanément un fort intérêt sur sa personne. ” j’ai géré ma  vie en naviguant à vue”  et rajoute avec ” ténacité”. Avec son beau regard franc elle me confie.

– “A deux reprises c’est toujours un homme qui a eu le poste qui m’était destiné” aucune rancoeur. En tant que malade nous savons que l’anasthésie fait peur mais les patients préféreraient-ils les hommes? Le plus important c’est  de se réveiller avec le moins de souffrance.

– ma première qualité? Ma ténacité, j’ai toujours su garder un moral d’acier! n’est ce pas le vrai secret du succès. Très attachée aux valeurs morales et humanistes, elle considère que homme ou femme , le plus important n’est pas ce qu’il dit mais ce qu’il fait.

Nous commençons  à sympathiser, le contact s’installe.

Le luxe pour vous en 2013? ma liberté de parole, de pensée et de vivre ou bon me semble, et enfin la santé.

– Et  votre rêve le plus fou? Aller dans l’espace

– Ce qui vous  fait chavirer? le rire d’un enfant.

Le temps presse comme toujours.

Ses confidences: ” Si j’avais a donner des conseils aux femmes, je leur dirai de poursuivre leur but sans se laisser impressionner ou influencer par autrui, garder sa féminité et sa personnalité sans oublier que notre spécificité existe et notre but n’est pas de vouloir ressembler aux hommes. Nous sommes complémentaires mais égaux en droit.

La positive attitude, même si sa vie n’a pas du être un long fleuve tranquille, jalonnée de grandes joies mais aussi de grands malheurs.

L’entrepreneuriat des femmes c’est elle.


 


Laisser un commentaire