Edito Média

liberté de parole, le journalisme d'investigation.

Ecrit par Martine Abbou

Politique, jeune et Entrepreneur, est ce un mal bien Français? comment fonctionner autrement!” Les jeunes ne s’intéressent pas à la politique parce que la politique ne s’intéresse pas à eux ” écrivait Coluche et ci c’était encore vrai en 2013? l’entrepreneur est quant à lui bien délaissé en France et souvent trompé. Il prend les risques, travaille sans relâche encore et encore, et fait face à un code du travail et de la fiscalité incompréhensible pour celui ou celle qui tente de gagner sa vie. Pour exemple, le statut de l’Auto Entrepreneur, très prisé par les femmes et les jeunes qui débutent ou qui souhaitent tester leur capacité,  vient d’être modifié et surtout taxé encore une fois.

Pourquoi faut-il que dans notre pays tout change tout le temps pour l’entrepreneur, et que la France peine tant à mettre en place des réformes essentielles pour le pays? j’appelle de tous mes voeux les politiques et les fonctionnaires à faire confiance à l’entrepreneur homme ou femme. Parler, promettre , Etats généraux, assises…Comment faire pour mettre en place un projet national et durable en traitant simultanément:  l’entrepreneuriat, l’emploi l’immigration et la formation professionnelle. Toujours soucieuse de dédier notre réseau d’influence, à des jeunes en quête de valeurs et soucieuse de leur avenir, ” il est n’est plus temps de Parler vrai il faut agir “j’ai sélectionné ce mois ci un livre écrit en 2005.” Vous les politiques “…. ouvrage rédigé en 2005 par Francis Mer  Ministre des finances de 2002  / 2004 . Il ne s’embarrasse pas du politiquement correcte quand il dialogue avec Sophie Coignard qui se fait une spécialité de dévoiler les secrets de la République. Cette journaliste d’investigation à succès est fortement critiqué et

pourtant le journalisme d’investigation a pour objet de révéler des affaires parfois dissimulées de manière délibérée. Ce journalisme demeure pourtant un facteur crucial de la liberté d’expression et d’information qui sont au coeur de la république. L’investigation ne serait pas nécessaire, si les Médias osaient écrire, sans tenir compte des politiques de droite ou de gauche. L’entreprise n’est ni à droite ni à gauche, et ” la législation du travail veut protéger les emplois tels qu’ils sont au lieu de s’occuper du devenir des personnes qui les occupent” extrait Albin Michel

Nous avons changé de Monde ” l’exil des jeunes diplômés à l’étranger, les riches, les retraités qui partent pour vivre mieux ailleurs, ces femmes qui veulent tenter leur chance ailleurs avec leur famille et pendant ce temps là, les supporters du PSG cassent tout au Trocadèro et brulent nos voitures. Stop!  Effrayées par les violences pratiquées dans notre pays et attristées de ce spectacle, que font nos politiques? Est-il normal de bruler des voitures? Ces événements montrent à nos rares investisseurs et aux touristes une image pitoyable de notre pays.

Pauvreté, chômage, crise sociale, extreme gauche, extreme droite, personne n’ose avoir le courage de faire.

Francis Mer, évoquait dans son ouvrage: ” Deux bombes à retardement: la démographie et le réchauffement…

“Mais il y en d’autres, comme l’éducation et la sécurité, ces sujets vont nous prendre à la gorge, et le continent le plus concerné est l’Europe. Les Etats Unis seront moins touchés que l’Europe toujours grâce à leur politique d’immigration. La diminution du nombre de jeunes dans la société Européenne commence à se voir quand on marche dans la rue. On parle de chômage, mais les entreprises sont fortement confrontés à certaines pénuries de main d’oeuvre et de talent. Les personnes sans formation auront toujours du mal à trouver un emploi… la formation devrait être pratiquée aussi chez celui est en place dans l’entreprise, cela lui permettra aussi de conserver son job…l’Europe doit s’ouvrir à l’immigration et ce sujet ne doit plus rester un sujet tabou. Il faudra réfléchir sur les politiques natalistes qui se révèlent inefficaces… et enfin comment accueillir sur le marché du travail des femmes de 45 ou 5O ans qui veulent travailler après s’être arrêtées pendant plusieurs années pour s’occuper de leurs enfants? Pour celles, majoritaires qui veulent continuer à travailler tout en ayant des enfants, pourquoi ne pas analyser méthodiquement tous les changements économiques leur permettant de concilier ces deux souhaits? Savez vous que les crèches d’entreprise étaient parfois considérées comme dangeureuse pour la santé des enfants? toujours cette idée Française que l’entreprise est forcement suspecte parce qu’elle doit faire des profits pour survivre. Le monde change, la France et l’Europe doivent changer. L’argent est bien là, mais avons nous la volonté d’agir. Quel avenir pour nos enfants?

Le réseau de wimadame optimiste se pose la question suivante: la fonction publique est-elle  prête à se mobiliser?  Les jeunes Françaises elles ont encore de  beaux rêves,  Si la France doit avoir une priorité, c’est bien la culture d’entreprendre sa vie et cela commence à l’école.

 


 


 



 


 

 


 

 

Laisser un commentaire