Média

Nobel, une vieille dame Européenne?

Ecrit par Martine Abbou

Alfred Nobel: qui était cet idéaliste entrepreneur? Né en 1833 en Suède, cet  innovateur très fortuné a transformé la nitroglycérine en pâte. Ce nouveau produit sera appelé  Dynamite.

Ennemi de la transmission des fortunes par héritage, pensant que l’héritage va souvent à des incapables avec une tendance à l’oisiveté, il crée une fondation et déclare sur son testament: ” La totalité de mes biens réalisables devra être utilisée avec un Fonds dont l’intérêt devra être annuellement distribué, sous forme de Prix.”

“Le prix Nobel de la paix a été décerné cette semaine à une Union européenne certes à l’abri de la guerre, mais qui est en crise, et où les tensions reviennent au grand galop.” source l’Alsace.fr

Nombre d’Européens veulent voir dans ce prix une incitation à redonner un sens et un élan à la construction européenne.

En 2012  que pense ses  500 millions d’Européens de ce prix.  Les pionniers de l’Europe ne sont plus là pour recevoir le prix consacrant leurs efforts. 

Y aura-t-il quelqu’un, dans la nouvelle génération de dirigeants pour prendre la succession des Schuman, Monnet, qui ont su faire preuve d’audace, de pragmatisme et de charisme, pour changer le cours de l’Histoire ?

Mais notre pensée se tourne à nouveau vers Louise Weiss, une Alsacienne au coeur de l’Europe, une Europe trop longtemps meurtrie par les guerres.

Pour ceux et celles anti Européen : “La paix est indissociable de l’organisation de l’Europe”

A quand une femme à la tête de notre belle Europe?

 

 

 

 

Laisser un commentaire