Edito

Se former, c'est la vie

Ecrit par Martine Abbou

En 2015, la création sera partout pour les entrepreneurs, à condition de rester jeune dans sa tête et d’accepter  d’apprendre et se former sans cesse. Une société nouvelle se profile qui donnera une place d’honneur à celles et ceux qui désireront donner un sens à leur vie mais surtout gagner sa vie .

Une formation professionnelle continue n’a de valeur que si elle répond à un besoin précis. Certes la personne peut se faire plaisir mais le temps manquant à tous les entrepreneurs, il est préférable de se former utile. le DIF ( droit individuel à la formation) était une belle idée a priori, car chaque salariée pouvait bénéficier de 20h par an, mais la complexité du dispositif, et surtout le manque d’envie des salariés de choisir des formations nécessaires à l’entreprise, ont fait du DIF un échec de 10 ans.

Il ne s’agit pas d’encourager des critiques systématiques. Cependant, avec l’arrivée des MOOC  qui se développent, en donnant un enseignement gratuit sur internet, il est temps que l’état mette en concurrence les organismes de formation traditionnelle.

Un grand nombre de petites entreprises, pense que la formation professionnelle manque d’efficacité en 2014 et qu’elle est compliquée à mettre en place. Rappelons aussi qu’elle coute en moyenne 14 milliards € par an aux entreprises, et qu’elle ne forme pas forcement ce qui en ont besoin. Pour exemple, pourquoi un gérant non salarié n’aurait-il pas droit à se former. Pourquoi coute t-elle si chère ?  Pourquoi la formation ne s’adapte t-elle pas assez aux besoins de l’entreprise?

il est vrai aussi que la formation manque  de visibilité et que le profil des formateurs devrait être revisité.

Très présente dans les réseaux professionnels je constate une montée en puissance des métiers de coaching. Le problème est que n’importe qui peut se proclamer coach sans finalement avoir a justifier d’une formation. Pour éviter les dérives le métier s’est heureusement professionnalisé et un grand nombre de personnes qualifiées aident les salariés en entreprise.

S’il est évident que  la formation initiale  des jeunes à l’école a ignoré l’entreprise et le désir d’entreprendre, l’université n’a pas fait tellement mieux. A quand un enseignement vivant, fondé sur des cas réels. Une formation qui préparer les jeunes à comprendre et choisir leur avenir dans une société en mouvement.

En septembre 2012, google a apporté sa contribution avec un logiciel gratuit pour créer son propre cours en ligne et les entreprises investissent pour réaliser la formation pour tous. Sans doute une piste pour former son personnel à moindre coût.


 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire