Edito Média

Muriel Haim: un coeur pour la paix

Ecrit par Martine Abbou

Là ou des hommes ont échoués, des femmes médecins peuvent réussir. Un entrepreneur n’est pas dans la perspective de conquérir le monde, mais une femme médecin Entrepreneur comme Muriel Haim est bien dans le concret pour améliorer le monde, et j’ai choisi en ce beau mois de juin de vous parler d’une femme qui se bat avec courage pour que les murs dressés entre les peuples puissent un jour être franchis.

J’ai rencontré Muriel, lors d’un petit déjeuner, une rencontre programmée avec Valérie Aubier, responsable philanthropie au crédit suisse.  je ne vais pas raconter le parcours de Muriel Haim, mon amie Google la connait bien.

Pendant nos échanges, soudain c’est le déclic : ” Un cœur pour la Paix “, association française à but non lucratif, créée en 2005, a pour but de sauver des enfants palestiniens malades du cœur et de rapprocher israéliens et Palestiniens par des actions dans le domaine de la santé et de l’éducation. Actions chères à la communauté, puisque bien féminines depuis de longues périodes. Sept ans après, certes la Paix n’est pas au rendez vous, pas encore, mais ces enfants sont la preuve vivante que sur le terrain, dans la vie de tous les jours, une coopération existe entre médecins israéliens et palestiniens à l’hôpital Hadassah de Jérusalem.

Un cœur pour la Paix est né d’un constat: des enfants palestiniens atteints de malformations cardiaques congénitales ont besoin d’être opérés et il n’existait pas de service chirurgie cardiaque pédiatrique en Palestine. En 4 mois, un cœur pour la Paix se crée pour organiser et cofinancer en partenariat avec l’hôpital un programme de la prévention au traitement des enfants. Un bilan d’exception puisque 495 enfants palestiniens atteints de cette malformation sévères ont été opérés gratuitement à l’hôpital israélien Hadassah par des équipes mixtes israéliens et palestiniens. 40% viennent de Gaza, 60% de cisjordanie.

Demain l’essentiel se trouve dans un programme qui repose sur 5 piliers.

  • Informer les femmes Palestiniennes,  Dépister à l’aide de diagnostics, soigner gratuitement, création d’un système de garde la nuit en Cisjordanie, le transfert de connaissances avec la création de réseaux

Et c’est là que pourrait intervenir un réseau professionnel construit. Un cœur pour la Paix comme de très nombreuses associations a besoin de ressources financières pour former, soigner puis opérer… l’objectif  va être pour ces associations de  repenser l’ensemble de l’approche pour récolter de l’argent. inventer pour renforcer moderniser pour opérer, malgré de nombreuses actions bénévoles, le don est la première source de financement.

A l’ère des réseaux et de l’intelligence collaborative, tout est à inventer. Un cœur pour la Paix désire développer sa communication à l’occasion du 500 ieme enfant opéré en s’ouvrant sur le monde du cinéma, comme en témoigne les changements dans le comité d’honneur.

L’engagement de wimadame: La communication et les réseaux sont nos métiers, nos compétences; Nous connaissons peu en revanche les actions humanitaires….mais nous allons apprendre et travailler ensemble pour que demain soit une belle promesse pour ces femmes et leurs enfants.

extrait d’une phrase pour remerciement à Muriel Haim:

” cette fois vos mots sont devenus une réalité, vous avez dit qui partira avec son bébé guéri dans ses bras, portera un morceau de paix dans son cœur, oui mon docteur adoré …je peux vous dire que nous portons non seulement un morceau de paix dans notre cœur, mais un cœur entier de Paix.

Contactez moi personnellement si vous souhaitez organiser un événement ou échanges d’infos sur site martine.abbou@wimadame.com

vous pouvez aussi vous rendre sur le site http://www.un cœurpourlapaix.org

Laisser un commentaire