Edito Média

Désir de vie

Ecrit par Martine Abbou

La France et la musique sont en deuil. Les mots font défaut ce soir pour décrire le chagrin. Les mots, il les aimait tant. Charles Aznavour, né Shahnourth Varinag Aznavourian, nous a quitté. L’homme aux 1300 chansons, ” désormais jamais plus”. Petit garçon, la famille menait une vie ou la musique était présente, et un jour ” les épreuves nous font grandir, elles sont comme des bûches qui alimentent le feu” Gandhi. Si D donne le talent, le travail transforme le talent en génie. Charles n’a cessé de proclamer à la jeunesse, “Il faut travailler, rien ne vient facilement, travailler travailler”  et magnifique ” le hasard a tellement de talent”.

L’émotion est grande, dire au revoir à cet artiste exceptionnel est douloureux. Merci Monsieur Merci de nous avoir tant offert, désormais nos yeux chercheront votre visage dans les cieux, mais vos chansons resteront  gravées à jamais dans nos coeurs. Merci d’avoir partagé votre talent.

Un jour sans faire de bruit, vous vous êtes endormi pour l’éternité, Jamais plus rien ne sera comme avant.” Si vous n’êtes pas en train d’améliorer la vie de quelqu’un d’autre, alors vous perdez votre temps. Votre vie ne deviendra meilleure qu’en rendant celle des autres meilleure.” Will smith

A Paris, aux Invalides, un hommage national ce vendredi 5 octobre 2018  ” Emmenez moi au bout de la terre” Avec vos chansons, Monsieur Aznavour, vous avez, chaque jour, amélioré et ensoleillé nos vies, et sans doute votre musique a servi à canaliser certaines violences. La musique a ce pouvoir de nous émouvoir et nous fait du bien, avec vous la musique partout, et pour toujours. Aurevoir