Coup de Cœur Média

Les femmes dans l'industrie des cleantechs.

Ecrit par Martine Abbou

Texte rédigé par Yoni Abittan

Depuis quelques années, on remarque l’émergence d’une nouvelle industrie : les “cleantechs“. Il s’agit du développement de technologies et produits innovants en matière environnementale.

Aussi appelées “greentechs“, ces technologies vertes ou propres (biocarburants, énergies renouvelables, smart grids, recyclages, stockage des polluants…) représentent un potentiel financier et humain considérable et un changement dans les process de fabrication des entreprises et des habitudes de consommation des citoyens.

Face à une sensibilisation de plus en plus importante des citoyens sur les questions du développement durable et de la protection de l’environnement, on assiste à des initiatives de plus en plus importantes des pouvoirs publics ainsi qu’à l’éclosion d’une véritable “green economy“ qui foisonne aux Etats-Unis, au Japon et en Europe dans des proportions moins importantes (notamment la France, l’Allemagne, la Finlande ou le Danemark).

 

A titre indicatif, les investissements des sociétés de capital-risque aux Etats-Unis dans les “Cleantechs“ en 2008 représentent 4,11 milliards de dollars, soit quasiment le même niveau que l’informatique (4,9 milliards de dollars) ou les biotechnologies (4,5 milliards de dollars).

 

Grâce à cette manne financière représentée par les cleantechs, plusieurs startups sont créées à travers le monde avec une tendance de plus en plus importante des femmes créatrices dans ce domaine.

Un récent article du Wall Street Journal soulignait qu’une seule femme chef d’entreprise figure parmi le top 10 des entreprises spécialisées dans les cleantechs et qu’une minorité seulement de femmes occupaient des postes à responsabilité dans cette industrie.

 

Pourtant, elles sont de plus en plus à lancer leur entreprise dans les cleantechs, à gravir les échelons dans les grands groupes ou investir massivement des millions de dollars via des sociétés de capital-risque.

L’industrie des cleantechs est particulièrement adaptée aux femmes qui sont de plus en plus sensibles aux aspects environnementaux et qui apprécient l’entrepreneuriat social et citoyen particulièrement en phase avec l’activité des technologies vertes.

L’intérêt pour les femmes d’entreprise dans les cleantechs est double: donner un sens en termes de responsabilité sociale à son travail et exploiter un domaine très fructueux.

Par ailleurs, un autre constat intéressant est le fait que les femmes sont plus impliquées que leurs conjoints car ce sont elles qui consomment et achètent davantage de produits et services “durables“ à la maison (panneaux solaires, tri des déchets, sacs recyclables, machines à laver et réfrigérateurs plus économiques…)

 

Enfin, dans un secteur où il est nécessaire de savoir coordonner plusieurs disciplines et de faire le lien entre les solutions innovantes et les implications environnementales, sociétales, économiques et politiques, les femmes paraissent avoir le potentiel pour prospérer dans cette industrie des cleantechs, particulièrement florissante en période de crise actuelle.

 

Lien utile : http://www.forbes.com/sites/amandalittle/2011/07/28/top-12-women-of-cleantech/

Laisser un commentaire