Coup de Cœur Média

L’Europe est en marche

Ecrit par Martine Abbou

En 2010 wimadame organisait son Premier Prix de l’entrepreneuriat en Europe.
une femme espagnole, une italienne, la Belgique, elles sont partout avec leur talent…
Réveillez vous mesdames, l’Europe c’est la Paix, ne l’oubliez jamais.
Les mots manquent c’est pourquoi wimadame donne la parole à Martine Meheut, ambassadrice d’Europe, citoyenne pour l’Europe.
voilà ce qu’elle écrivait à l’occasion de la journée de la femme en mars 2018

Les Européennes ignorent ce qu’elles doivent à l’Europe

« En cette journée de la femme je veux rappeler aux femmes européennes que c’est principalement grâce aux lois européennes que le principe d’égalité des droits des femmes et des hommes doit être appliqué dans leur pays.

L’Europe est la seule entité politique au monde où l’application de ce principe est aussi rigoureusement sanctionnée par la juridiction communautaire.
Comme l’ a clairement défini le traité de Lisbonne « L’Union est fondée sur les valeurs de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d’égalité, de l’Etat de droit, ainsi que de respect des droits de l’homme, y compris des droits des personnes appartenant à des minorités. Ces valeurs sont communes aux Etats membres dans une société caractérisée par le pluralisme, la non-discrimination, la tolérance, la justice, la solidarité et l’égalité entre les femmes et les hommes »

Quand on mesure combien ce qu’on a appelé les trente glorieuses ont été trente piteuses pour la condition des femmes en France, on prend conscience de l’impact stimulant qu’a pu être la construction européenne.
En effet c’est en 1984 qu’est créée au Parlement européen la commission des droits de la femme et de l’égalité des genres.
C’est en 2000 que la Charte européenne des droits fondamentaux précise « L’égalité entre les femmes et les hommes doit être assurée dans tous les domaines y compris en matière d’emploi, de travail et de rémunération » ( Article II-83 ).
C’est en 2013 que la 14ème directive de la Commission européenne impose 40% de femmes dans les Conseils d’administration des entreprises cotées.

Certes les mentalités évoluent lentement et les Etats ont bien du mal à faire appliquer les lois européennes.
Réjouissons-nous cependant qu’elles existent.
Certes les programmes financés par l’Union européenne contre les violences faites aux femmes comme Daphné ou comme les fonds structurels et le Fond social européen dédiés à l’égalité des chances sont encore loin d’être à la mesure de la criminalité dont sont victimes les femmes.

Mais puisque la condition des femmes est bien un enjeu de civilisation, les citoyennes européennes doivent savoir qu’elles ont, avec l’Union européenne, les moyens de faire évoluer les mentalités pour que les valeurs de la civilisation européenne soient pleinement respectées.