Coup de Cœur

Planète PME un rendez vous qu'il ne fallait pas manquer!

Ecrit par Martine Abbou

Le devoir de tous réseaux professionnels est de coordonner le plus possible les informations  sur l’entreprise. Wimadame s’efforce de rassembler  les infos, les conseils et enfin les actions sur l’entreprise au féminin.

Un grand nombre  d’actions sont menées, mais lesquelles aboutissent réellement?   

Au palais des congrés ce vendredi 29 juin  La CGPM était là proche des ces adhérents. mais c’est de l‘entrepreneuriat au féminin dont il sera question ce mois ci.

Il était temps de la mettre en lumière. Depuis 2008 Geneviève Bel agit accompagne valorise et fait progresser l’idée que l’entrepreneuriat se conjugue aussi au féminin.

Mini portrait: Geneviève Bel, Présidente de la délégation aux droits des Femmes et à l’égalité du Conseil économique, social et environnemental (élue à l’unanimité le 14 décembre 2010) et membre de droit, à ce titre, de l’Observatoire de la parité, aux côtés des présidentes des délégations parlementaires homonymes. Membre de la section Éducation, culture et communication du CESE. http://www.lecese.fr

Vice-présidente de la CGPME http://www.cgpme.fr/quisommes nous nationale, déléguée à l’entrepreneuriat féminin (depuis janvier 2008). Membre du comité  et Présidente des Yvelines (depuis juillet 1997).

Membre du Conseil supérieur de l’égalité professionnelle et de sa commission permanente (depuis mars 2003).

Membre de la délégation aux droits des Femmes et à l’égalité du Conseil économique, social et environnemental durant la mandature 2004/2010, elle y a rapporté deux études :

  • « Les femmes face au travail à temps partiel », 2008.
  • « L’entrepreneuriat au féminin », 2009.

Regard sur …. quelques chiffres

Les femmes constituent 48%  de la population active mais occupe une place marginale dans notre économie en France mais aussi en Europe.

Elles représentent  30% statistiques insee 2008 des créateurs d’entreprises, taux en augmentation avec ce merveilleux statut des Auto entrepreneurs qui permettent aux femmes de se lancer doucement et de comprendre petit à petit l’esprit d’entreprise. Le taux de féminisation progresse lentement, il est de 48% aux Etats unis.

Dans le contexte de vieillissement démographique, 27% des entreprises seront transmissibles au plan national, dans les quinze années à venir, 250 000pour la seule Ile de France;

L’encouragement et le soutien de l’entrepreneuriat au féminin apparaissent essentiels. Peu de statistiques du genre, après un état des lieux les obstacles auxquels se heurtent les femmes ont été repérés.

En étudiant  les politiques volontaristes conduites avec succès dans certains pays européens et à l’étranger, la CGPME  a relevé des leviers d’action, permettant de stimuler l’entrepreneuriat au féminin et donc aider l’entrepreneuriat masculin aussi., véritable vivier de croissance.

Les réflexions nationales ont été étayées par la création de clubs “EAF” à travers la France.

Accompagner les entrepreneurs??? Créer surtout un environnement favorable à l’esprit d’entreprendre.  

Affaire à suivre dans les prochaines semaines.

 

Laisser un commentaire