Edito Entrepreneuriat, les Rendez vous professionnels Média

Le magazine féminin est-il toujours l’ami des femmes?

Ecrit par Martine Abbou

 Des voyages, Katie Breen en a fait beaucoup! Véritable globe trotteuse, Katie a multiplié les reportages dans le monde entier. Des sujets insolites mais toujours féminins.

Jeudi 1 octobre à 12h30 à Paris , déjeuner Networking,  une rencontre généreuse avec une grande professionnelle du journalisme. Katie Breen répondra aux questions que vous vous posez sur la presse mais pas seulement.

Qui est Katie Breen?

” C’est sur le tard que j’ai rêvé d’entreprendre, à l’âge où l’on vous conseille la peinture sur soie et la croisière en Méditerranée. J’avais deux cartes en mains : après 15 ans passés à mettre sur pied et à piloter la partie éditoriale des éditions étrangères du magazine “Marie Claire”, je savais naviguer entre les questions de concept, d’écriture, de sommaire ; je savais juger la qualité d’une photo, l’efficacité d’une maquette, l’impact d’un titre. Après de solides études en sciences économiques et politiques, et plus de 30 années passées à réfléchir et à écrire sur la moitié de l’humanité (les femmes) dans son rapport avec l’autre (les hommes), j’avais un sérieux bagage pour tout ce qui touchait à la presse féminine.

Il y a dix ans, j’ai donc lancé “Coverlines”, avec Marie Claire International comme premier partenaire. Il fallait au départ définir quels seraient les clients de “Coverlines” : rédactrices en chef, éditeurs de magazines, responsables de services internationaux. Au-delà des conseils et des évaluations éditoriales, pour sécuriser l’activité, il fallait aussi imaginer des produits : j’ai donc créé une newsletter prospective “femmes” pour les rédactions en chef ; des présentations illustrées sur des thèmes qui puissent alimenter les débats au sein d’équipes de rédaction ; des newsletters à destination de clients étrangers, pour la promotion du matériel éditorial publié en France. J’ai par ailleurs développé une activité d’écriture de textes pour des grands reportages photos de qualité.

Dix ans plus tard, le monde a bougé : le contenu des féminins haut de gamme est aujourd’hui largement tributaire de la publicité et du développement des extensions numériques. C’est pourquoi je vous parlerai, début octobre, d’un thème qui me tient à cœur : les magazines féminins entretiennent-ils toujours une relation d’amitié avec les femmes ?

Katie Breen

Inscrivez vous rapidement en premier dans le répertoire des entrepreneurs, une cotisation annuelle  de 50 € qui  donne accès à nos déjeuners et à tous nos événements. (Places limitées)
Une participation à notre déjeuner de 50 € est demandée à nos invités d’influences.
Belle rentrée à vous