Portraits de femmes (et d'hommes)

Portrait de Linda Labidi

Ecrit par Martine Abbou

Portrait de femme atypique, Linda a toujours assuré, l’exactitude des informations et honore son métier de journaliste économique, mais pas que… Journalisme, une ère s’achève et une autre s’annonce, l’information réelle est un pouvoir, mais aussi une mission d’intérêt public. Même si le journaliste n’a plus le monopole de l’ info économique ou autre, son travail  est de contrôler vérifier, et sa crédibilité se construit step by step. un bon journaliste de l’économie se doit d’être précis, car le lecteur de la presse économique est très informe sur ses domaines de compétence.Wimadame pour cette rentrée donne la parole digitale à….

Comment est né votre projet d’entreprise Studypreneurs ?
Mon projet est né de mon expérience de vie en tant qu ‘entrepreneure. A chaque expérience il a fallu apprendre sur le tas. J’ai fais des erreurs que j’aurais préféré éviter, j’ai parfois aussi perdu du temps. J’ai donc souhaité lancer la plateforme d’accompagnement que j’aurais souhaité moi-même avoir il y a 10 ans. Le temps me manquait dans mon quotidien très chargé de journaliste, et le confinement a été une formidable opportunité d’amorcer ce projet.

Pourquoi avez-vous voulu créer votre entreprise ?
C’est quelque chose qui m’appelle depuis toujours. J’ai besoin de challenge, de dépassement, sans quoi je m’ennuie très vite et l’entrepreneuriat permet cela.

Parlez-nous de votre métier… en trois lignes ?
Je suis d’abord journaliste économique depuis 2005, puis productrice de films institutionnels depuis 2010 (Labidi Média). Puis enfin, gérante de Studypreneurs, une plateforme d’accompagnement pour entrepreneurs débutants.

Le principal trait de votre caractère ?
Passionnée !
Je crois que l’on ne peut pas aller bien loin sans passion. Je suis passionnée par mes projets, passionnée de créer, passionnée d’essayer, recommencer, passionnée par mes équipes que j’ai choisie et avec lesquelles je travaille depuis des années, passionnée par les rencontres que je fais, passionnée par l’incertitude du lendemain qui apporte son sel d’adrénaline, passionnée par la quête même de cette vie qui aide à considérer chaque pierre sur le chemin comme une merveilleuse occasion de grandir.

Votre secret …
Se lever tôt, voire très tôt ! (Cf. Livre : Le Miracle Morning)

Votre rêve le plus fou ?
Tellement ! Probablement de tous les réaliser avant le grand voyage..

Votre mot préféré ?
Espoir ! L’espoir de sa propre complétude mais aussi celle du monde. Sans espoir, rien ne vaut la peine de sortir du lit.

Quelle est l’actualité économique qui vous a le plus marqué cette année ?
C’est difficile de savoir le tournant que  la vie à pu prendre pour des milliers de personnes, familles, dépossédées de tout, du jour au lendemain, engendrant au passage, une pauvreté extrême, des crises familiales, des suicides..

La pandémie, l’arrêt de l’économie, cela a t’il changé votre vision de la France ?
Oui et Non.
Oui parce que l’on se croit toujours ‘intouchable’ en tant qu’occidental(e) dans un pays aussi puissant que la France mais la réalité c’est qu’un imprévu comme un petit virus peu venir perturber notre confort, où que l’on soit. Il ne fait de distinction, aucune.

Non, parce que, même si la gestion de cette crise n’a pas été parfaite, malgré tout, le soutien aux entreprises a été à la hauteur. Les dispositifs mis en place n’ont peut-être pas sauvé tout le monde mais dans l’ensemble, c’est ce qui a grandement aidé à stopper l’hémorragie et nous pouvons nous en féliciter.

Nouvelle façon de travailler, le télé work s’est imposé dans la majorité des entreprises, la distance, une solution pour une production maximale ?
En tant qu’indépendante je suis en télétravail depuis presque toujours. Je suis très favorable à sa marginalisation car cela a un impact fort sur notre écologie au quotidien. De plus, cela permet de réduire les temps de trajets et donc de mobiliser les 2h de transport, en moyenne par jour à des occupations professionnelles ou personnelles plus intéressantes. Enfin, ce fonctionnement permet également aux entreprises de réduire les coûts immobiliers qui sont de plus en plus colossaux. Cela ne doit pas, selon moi, dispenser de réunions et missions ponctuelles sur le terrain pour maintenir la cohésion et liens sociaux.

Connaissez vous wimadame ? C’est quoi pour vous ?
Je connais Wimadame depuis plusieurs années, grâce -entre autres- à l’émission ‘Business Women’ que j’anime sur Demain TV. Je trouve que la baseline de Wimadame, résume merveilleusement bien sa vocation, à savoir : Le réseau des femmes entrepreneures de leur vie !

merci à Linda …