J’aime ce mois-ci

Du Barbie content… pour du brand content !

Ecrit par wimadame

Texte rédigé par Karine Filhoulaud

Joyeux anniversaire Barbie ! Tu as 60 ans cette année, et pas une ride… Invraisemblable, oui ! Mais c’est ainsi dans le monde des jouets. Bien sûr, les opérations de marketing qui accompagnent cet anniversaire fleurissent déjà. Et ne feront, sans doute, que relancer pour quelques décennies la notoriété de la star des poupées ! Bancable la Barbie, encore et toujours…

Mais au-delà de cet évènement commercial, la présence affirmée de la mini mannequin dans le monde des filles, et ce depuis des générations, interpelle. Certes elle est « beeelllle », avec toutes ses tenues, du short à la somptueuses robe. Certes, aussi, elle est gaie et souriante, toujours de bonne humeur, avec son sourire Colgate. Certes encore, elle a du dynamisme à revendre aux vues de tous ses accessoires : bateau, avion, camping-car, scooter, hélico… et donc des amis en pagaille à emmener en balade. Elle est aussi sans doute intelligente, car elle a su s’adapter aux modes, suivre l’air du temps, se décliner selon les diverses communautés humaines, conquérir de nouveaux marchés !

Mais tout cela, d’autres poupées auraient pu l’être et le faire, non ? Ce qui différencie Barbie des autres, et ce qui a fait son succès, c’est sans doute son histoire… ou plutôt l’histoire qu’elle a su écrire avec toutes les petites filles qui l’ont aimé et l’aiment aujourd’hui encore. Bien sûr, il y a les aventures imaginaires vécues par son intermédiaire. Il y a aussi les secrets, espoirs, déceptions… confiés, partagés. Il peut aussi y avoir les souvenirs de jeu racontés par la génération précédente à la plus jeune : à chacune ses relations avec Barbie ! Des liens tissés dès 1961 avec la création du fan club de la poupée. Et aujourd’hui, il y a, pour que l’histoire continue de s’écrire des supports modernes utilisés comme des BD, des dessins animés, des jeux vidéo, des applis, des comptes sur les réseaux sociaux… Bref, c’est le contenu particulier que l’on a pu attacher à cette poupée qui en a fait la valeur au fil des années. C’est ce qui a fait ce lien avec Barbie, la poupée, et son univers…et donc, au final, la marque développée par Mattel !

Si ce type de contenu, ciblé, particulier, original, scénarisé, adapté, immersif, sensible, ludique… a si bien réussi à une figurine de plastique, pourquoi ne pourrait-il pas valoriser d’autres produits, des services, des concepts ? Les vôtres ? A débattre !

Karine Filhoulaud – filhoulaud.karine@gmail.com

N’oubliez pas de vous inscrire pour notre prochain déjeuner : inscription