Edito Portraits d'entrepreneurs

Peu de gens savent être malade

Ecrit par Martine Abbou

Sous ses fenêtres sans doute ce jour là les oiseaux chantent, ils paraissent heureux, ils chantent quand Marie Eve Laporte va sans doute s’écrouler quand le gynécologue lui apprend qu’elle a un cancer du sein. Violence. Comme un prénom, une maladie partout,alentour au dedans de son corps.

J’ai la chance d’avoir eu deux vies en une”  me confie Marie Eve, une première sans trop me poser de questions, la voie qui se dessinait devant moi, dans laquelle j’ai tenté de  concilier ma vie personnelle avec une vie professionnelle intense, animée de la volonté de démontrer qu’une femme peut elle aussi avoir un poste à responsabilités, tout en ayant une vie amoureuse comblée et une famille nombreuse.”

Marie Eve Laporte en 2014  a trois enfants une fille de 15 ans et 2 garçons de 13 et 11 ans. “Après l’épreuve du cancer du sein, qui a tout chamboulé mais finalement de façon positive”.

Sa nouvelle vie commence à cet instant. En 2008,  une banale visite de routine auprès de la médecine du travail va radicalement changé son approche des choses.

Dans le grand noir, des traitements lourds vont remplir ces horribles journées. tumorectomie, chimio, mastectomie, radiothérapie, reconstruction chirurgicale, seule le chagrin doit l’enlacer.

Et puis elle s’accoutume, retour du ciel bleu” j’ai pris conscience que j’étais peut être passée à coté de ma vie. j’ai alors réalisé à quel point les gens, les valeurs, le sens, la diminution intellectuelle étaient primordiaux pour moi. J’ai alors suivi un bilan de compétences puis repris des études, pour changer de métier, dans l’objectif d’une plus grande liberté, consacrer plus de temps aux miens et d’être plus en phase avec qui je suis.”

Diplômée de l’essec  en 1995 Marie Eve décide d’écrire un livre, et de s’investir dans la lutte contre le cancer. LE Bulamel Anti-Tue-Moral les droits d’auteur seront versés à la Fondation ARC.

Tout recommence … Marie Eve qui avait suivi une carrière de marketing agroalimentaire, durant 10 ans en tant que directrice marketing de la filiale Europe Dole Packaged Foods sauvée de son cancer elle suit des cours de master recherche à l’IAE de Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Vivre à tout prix..depuis 2013 ME  est attachée de recherche auprès de Géraldine Michel, directrice Chaire Marques et Valeurs de l’IAE qui est aussi directrice de sa thèse.

Joie de vivre ténacité et amour pour les autres, ME est d’un naturel enthousiaste et quand elle estime que ce qu’elle fait a du sens, son énergie est décuplée. Equilibre de vie son mari est amoureux depuis 18 ans, et elle un peu plus chaque jour.

A la question avez vous trouvé votre place dans le milieu professionnel? elle avoue s’être heurté à beaucoup de misogynie et de cynisme en entreprise au fur a mesure qu’elle prenait des responsabilités.

– ” je pense que cela m’a pas mal abîmée et n’a pas été étranger à ma maladie. Dans le monde académique qui est le mien maintenant il m’a fallu aussi faire ma place car il existe une grande suspicion à l’égard du monde de l’entreprise. mais j’ai eu de la chance j’ai rencontré des personnes exceptionnelles, comme ma directrice de thése.”

-” avant je souffrais des pertes du sens et des valeurs humaines, et j’avais beaucoup de mal à organiser mon temps car je voyagais pas mal.

-” Mon rêve est de devenir Maitre de conférence, et mon vrai luxe c’est le temps, la liberté d’organisation et de pensée.”

Ces matins ne sont plus gris mais bleu, le ciel brille à nouveau dans sa vie et son souhait conserver sa santé retrouvée.

A ma dernière question, quelle est votre vision de l’entreprise, ME trouve que beaucoup de grosses entreprises se pervertissent, en oubliant leur mission première de créer de la valeur et du travail, en adoptant des visions court-termistes financières. Les PME en revanche sont plus en phase avec ce que devrait être le monde de l’entreprise. Je pense aussi que les femmes sont des pionnières, et que c’est à elles de développer les nouveaux outils qui favoriseront l’égalité entre les sexes. Les femmes ne doivent pas avoir peur de réclamer des aménagements de travail pour concilier vie pro vie perso. c’est dans l’intérêt des entreprises d’avoir des salariées heureuses et équilibrées. Pour moi cela a été un grand souci de concilier les deux.

Notre interview s’achève, et à 2  dernières questions …

– ” oui je suis Persuadée aussi qu’il faut se battre pour l’Europe, je  rêve d’une Europe fédérale.

-” oui je passe presque 5 à 6 heures sur internet chaque jour.

ou l’Europe deviendrait une nation.

 

Laisser un commentaire