Média Portraits d'entrepreneurs

Va t-on vraiment dans le mur ?

Ecrit par Martine Abbou

Avec son livre ” on va dans le mur” une certitude, Agnès va traverser les années, les courants. Brillante et pugnace Agnès maîtrise les chiffres et  résiste aux pressions en tous genres, celles de se taire et de ne pas décrire les événements comme ils sont. Mais Agnès ne se tait pas, bien au contraire. Directrice générale de l’IFRAP, http://www.ifrap.fr, fondation pour la recherche des administrations et des politiques publiques, elle a aussi un avis visant la recherche du plein emploi. Il existe de toutes évidences des solutions, pas si compliquées à mettre en place, il suffit juste d’avoir le courage de dire la vérité. Simplement, Agnès accepte un petit déjeuner au café de l’esplanade ( restaurant Costes Les invalides) A son arrivée, on la connait bien, un endroit est dédié pour être au calme.

Vedette éphémère ou durable, cela dépendra d’elle. La politique? non pour le moment elle ne le souhaite pas en état, il lui suffit de démarrer une belle histoire avec les français et les Françaises.

Force est de constater son amour pour la précision et les chiffres. Ces chiffres qu’elle pratique si bien. Cela  déplaît souvent à ceux qui la critique. Brillante sur le plateau de c’est dans l’air http://www.france5.fr ou elle rayonne, elle considère qu’en politique, il faut être honnête, sincère et convaincre. Passionnée, Agnès pense au fond que tous nos Président règnent sans vraiment tenir compte du quotidien du peuple.

Son désir est fort, elle aimerait temps réconcilier notre vieux pays, la France, avec lui même, plutôt que le diviser en 2 morceaux droite gauche. Elle partage des convictions de dignité et de respect.

Directrice de l’Ifrap, un think thank chargée d’évaluer les administrations publiques, mais surtout d’imaginer,  d’inventer les services publics de demain, et de développer la création d’entreprise et l’emploi. Un constat, Agnès travaille énormément ses dossiers. Pour l’entreprise? le poids des taxes et des impôts écrasent toute envie de créer, d’innover et d’agir. Sur l’état tout le monde est d’accord il doit se réformer. Mais voila comment et quand?

Notre entretien est paisible, un grand nombre de personnes viennent la saluer… Agnès est un cerveau supérieur. Libérale? trop ? Pourquoi cherche t-on toujours a enfermer les individus dans des mots parfois très mal choisis.

Le travail c’est la santé, face à un système devenu fou, en vérité personne ne sait comment faire. Pourtant on sait que l’empilement des taxes, des lois, des aides sociales, des strates administratives, a produit un monstre dont la complexité et les dérives sont chaque année plus coûteuses pour les Français” on va dans le mur